Océans : la grande nacre, or de la mer de Sardaigne

Publié Mis à jour
Océans : la grande nacre, or de la mer de Sardaigne
Article rédigé par
A.Mikoczy, M.Chiarello, L.Hervé, A.Donadini, V.Parent - France 2
France Télévisions

Les mers regorgent de trésors. Parmi eux, la grande nacre, dont les filaments étaient utilisés dans l'Antiquité pour fabriquer des tissus d'or qui ornaient les vêtements. L'espèce est aujourd'hui menacée, et protégée. Reportage en Sardaigne, en Italie. 

La grande nacre, deuxième plus grand coquillage au monde, est emblématique de la Méditerranée. Elle vit à la verticale, comme plantée dans les fonds sableux. Elle est aujourd'hui en voie de disparition. En cinq ans, un parasite tueur a décimé une grande partie des mollusques. "Le moyen le plus simple pour savoir si la nacre est morte ou vivante, c'est de la caresser légèrement. Si elle est vivante, elle se refermera. Celle-ci est morte, comme 90% de toute l'espèce", indique un plongeur. 

Filtrer les eaux proches du rivage 

Les fonds proches de la Sardaigne sont historiquement un sanctuaire de la grande nacre. "La pinna nobilis est une espèce considérée par les scientifiques internationaux comme dans une situation critique, et dangereuse à terme", affirme Piero Addis, biologiste et professeur de l'Université de Cagliari (Italie). Le coquillage participe en effet activement à la filtration des eaux proches des rivages sardes.

Sa disparition entraînerait par ailleurs la disparition d'une tradition historique. Dans un petit village de Sardaigne, Chiara Vigo, maître-fileuse, est une des dernières à savoir tisser le byssus, la matière extraite des fibres de la grande nacre. Elle transforme les filaments en soie de mer, un art millénaire d'origine moyen-orientale, et transmis dans sa famille de maître à tisser en maître à tisser. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.