Prosecco versus champagne, les bulles italiennes refont leur retard

La consommation de prosecco augmente en France. Le vin effervescent italien a la cote même si le champagne reste le roi des fêtes de fin d'année.

Bouteille de prosecco.
Bouteille de prosecco. (JENS KALAENE / DPA-ZENTRALBILD)

Sur vos tables à Noël, il y aura peut-être quelques bulles. Champagne ou prosecco ? Les ventes de ce vin italien n'ont jamais été aussi fortes cette année à l'export. Après l'Italie, le premier marché des bulles italiennes est la Grande-Bretagne puis les Etats-Unis et l'Allemagne. La France est 4e de ce classement mais elle est le pays où les exportations ont le plus augmenté.

Deux produits qui ne se font pas concurrence

Depuis trois générations, la famille Polegato produit du prosecco sur 40 hecatres dans les collines de Vénétie. Il y a trente ans, Giorgio Polegato a lancé la maison Astoria qui emploie aujourd'hui 70 personnes et exporte de plus en plus, d'abord vers l'Angleterre mais également la France qui représente 30% de ses exportations en 2019. "En peu de temps, la consommation a explosé de manière incroyable, ce qui était impensable il y a quelques années", commente Giorgio Polegato.

Mais malgré ces excellents chiffres de vente, il reste convaincu qu'il n'y a pas de concurrence entre le prosecco et le champagne : "Pour faire du champagne, on utilise la méthode champenoise, la méthode traditionnelle. C'est totalement différent pour le prosecco dont la fermentation se fait dans de grandes cuves en acier et pas en bouteille. C'est un produit que l'on boit jeune, frais, avec plus de sucre que le champagne. C'est d'ailleurs en quelques sortes la chance du prosecco parce qu'il plaît à tout le monde, aux femmes en particulier."

Un alcool popularisé avec le "Spritz"

Le prix du prosecco, entre 5 et 7 euros la bouteille, est aussi un de ses atouts. Mais c'est surtout la publicité faite par le "Spritz", un cocktail très populaire, qui a contribué au développement du prosecco. "Une des raisons de ce succès, c'est que le prosecco se boit aussi à l’apéritif et que beaucoup de nouveaux consommateurs sont arrivés grâce à la mode du Spritz", atteste Dominico Bosco, spécialiste des vins à Coldiretti, la plus grande fédération agricole italienne. 

En tout, 20 millions de bouteilles de prosecco devraient se vendre en France cette année. L'alcool italien reste encore loin du champagne dont les ventes annuelles se chiffrent, en France, à 145 millions de bouteilles.