Noël et fêtes de fin d'année : en pleine crise énergétique, les communes face au dilemme d’installer ou non des patinoires

Publié
Crise énergétique : les communes face au dilemme d’installer ou non des patinoires pour Noël
Article rédigé par
F. Vallet, F. Fenouillet, E. Monnier, A. Delacour, M. Julliand, M. Pitavy, F. Levasseur, P.-M. de la Foata - France 3
France Télévisions
Face à la flambée des prix de l’énergie, faut-il maintenir l’installation pour Noël des traditionnelles patinoires ? En fonction de ses convictions écologiques, chaque commune a pris sa décision.

Pour les habitants de Hyères (Var), c’est un plaisir de pouvoir patiner en plein air, dimanche 4 décembre. "Effectivement, s’il n’y avait pas la patinoire, ça enlèverait du cachet au marché de Noël", pense un homme. Mais tout le monde n’est pas du même avis. "C’est un moment précieux pour tout le monde. On trouve simplement qu’il y a d’autres façons de le faire", rétorque Benoît Guérin, cofondateur du collectif Hyères écologie citoyenne.

Concilier économie et écologie

Au Puy-en-Velay (Haute-Loire), malgré les 45 000 litres d’eau et l’apport de générateurs électriques, la mairie a tranché. "La patinoire et le marché de Noël, c’est un événement qui rassemble énormément de personnes et qui va permettre de faire travailler beaucoup de monde, donc il y a le volet économique", défend Maxime Arnaud, propriétaire d’une patinoire. Certaines villes ont choisi une piste de rollers, afin de faire des économies. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.