Noël et fêtes de fin d’année : comment composer un festin malgré l’inflation ?

Publié Mis à jour
Noël et fêtes de fin d'année : comment composer un festin malgré l'inflation
Article rédigé par
C.Vérove, N.Bensmail, N.Sadok - France 2
France Télévisions
Mardi 6 décembre, alors que Noël approche, les Français comptent bien profiter des repas de fêtes malgré l’inflation. Les menus devraient coûter plus cher en 2022.

Mardi 6 décembre, la saison des fêtes semble encore loin pour les usagers, pourtant, elle a déjà débuté pour les commerçants. Dans le plus grand marché alimentaire du monde, à Rungis (Val-de-Marne), de nombreux produits sont sur les étals, or les prix ont augmenté. Les huîtres coûtent 15 % plus chers qu’il y a un an. "On n'a pas le choix, si on veut manger des huîtres, il faudra y mettre le prix", indique Artur Banas, responsable en achat d’huîtres.

De fortes augmentations des prix de la viande

Les produits de la mer ne sont pas les seuls à avoir connu des hausses de prix. Ainsi, le prix du foie gras a augmenté de 40 %, celui de la volaille de 20 %. Les acheteurs doivent négocier pour obtenir de meilleurs prix. L’augmentation du coût des céréales est l’une des causes de ces hausses de prix. La poularde reste cependant moins chère que le chapon. Pour le dessert, les tarifs des marrons glacés ont, eux aussi, augmenté de 10 %.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.