Noël : des marques se tournent vers des enfants influenceurs pour promouvoir des jouets

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 5 min
Noël : des marques se tournent vers des enfants influenceurs pour promouvoir des jouets
Article rédigé par France 2 - M.Bouvier, N.Dahan, F.Blévis, T.Grosse, C.La Rocca, R.Chapelard, L.Multari, N.Lachaud
France Télévisions
France 2
Pour assurer la promotion de leurs jouets, de nombreuses marques font appel à des enfants influenceurs, rémunérés pour tester leurs produits dans des vidéos publiées sur les réseaux sociaux.

Les marques font de plus en plus appel à de jeunes influenceurs pour faire la promotion de leurs produits. Des profils comme celui de Laurinda Dias Hayet, influenceuse avec ses deux filles (@SweetFamily), qui réunit plus de deux millions d’abonnés, sont dans le viseur des marques de jeux et de jouets à l’approche de Noël. L’ancienne photographe a quitté son métier pour réaliser ces vidéos qui lui rapportent entre 1 500 et 12 000 euros selon les mois. Ses filles sont elles aussi rémunérées : leurs revenus seront débloqués à leur majorité.

Des vidéos efficaces pour les marques ?

"Je l’ai repéré sur Youtube", explique Arthur, 13 ans, en évoquant le jouet qu’il tient dans ses mains, un masque de super-héros. Selon le jeune garçon, les vidéos promotionnelles faites par des influenceurs sont une bonne source de découverte : "Dans le catalogue, on le voit juste en photo, ils ne le testent pas." Le porte-parole de JouéClub, Franck Mathais, explique que "lorsqu’on veut être dans l’intimité, dans la recherche de quelque chose de plus fin, avec un relationnel plus fort, (...) on va travailler avec les influenceurs."

Parmi nos sources

Ulysse Thevenon a été chroniqueur pour FranceTV (On n’est plus des pigeons, Visites Privées, Antidote…) et a réalisé des reportages et documentaires pour plusieurs magazines (TF1 Reportages, Le Petit Journal, RMC Story, 13e Rue, Loopsider…).

  • Le Figaro
  • Le Parisien
  • Nicolas Lellouche : Journaliste depuis 2017, il a testé des centaines de smartphones chez 01net, avant de rejoindre en 2022 la rédaction de Numerama en tant que chef de rubrique tech
  • Jérôme Notin : Jérôme Notin travaille depuis vingt ans dans dans le domaine de la sécurité numérique. Il rejoint l'ANSSI en 2016 comme préfigurateur du dispositif national d'assistance aux victimes de cybermalveillance. Il devient directeur général du groupement d'intérêt public qui porte ce dispositif à sa création en mars 2017.

Liste non exhaustive

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.