Consommation : un dimanche aux halles Saint-Pierre de Grenoble

Il ne vous reste que deux jours, si vous n'avez pas fini vous courses de Noël. Le 19/20 s'est rendu sur un marché de Grenoble (Isère) dimanche 22 décembre.

FRANCE 3

Le dimanche 22 décembre n'est pas un dimanche comme les autres aux halles Sainte-Claire de Grenoble (Isère). Un coup d'œil sur les étals le confirme. Des queues de langoustes ou des homards hument bon les fêtes de fin d'année. Les produits sont supérieurs, parfois de luxe, car à Noël, les Français s'autorisent quelques folies. Ils dépensent en moyenne plus de 150 € pour le repas.

"Décembre, c'est un tiers du chiffre d'affaires de l'année"

"Le reste de l'année, c'est plus occasionnel, mais pendant les fêtes c'est homard cuit, homard cru et queues de langoustes", décrit Danny Blanc, poissonnière. À Noël, les ventes se modifient en qualité, mais aussi en quantité. Un volailler écoule des centaines de dindes et de chapons en seulement quelques jours. "Le mois de décembre, c'est un tiers du chiffre d'affaires de l'année. C'est pour ça que je suis obligé de prendre des intérimaires", confirme Sylvestre Calogero.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une pétition en ligne a recueilli 29 000 signatures pour interdire la représentation d\'\"Accidens\", pièce de théâtre dans laquelle un homard est découpé vivant avant d\'être mangé (photo d\'illustration). 
Une pétition en ligne a recueilli 29 000 signatures pour interdire la représentation d'"Accidens", pièce de théâtre dans laquelle un homard est découpé vivant avant d'être mangé (photo d'illustration).  (AXEL BERNSTORFF / CULTURA CREATIVE / AFP)