Cet article date de plus de six ans.

Netflix lance "Marseille", un "House of Cards" à la française?

Netflix débarque à Marseille. Le leader mondial de la vidéo à la demande produira à l’horizon 2015 une série sur les coulisses et les jeux de pouvoir dans citée phocéenne.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Netflix a notamment produit la série House of Cards, avec Kevin Spacey. © MaxPPP)

La canebière au cœur d'une nouvelle série télévisée, mais cette fois il ne s’agit pas de "Plus belle la vie". Le leader mondial de la vidéo à la demande, Netflix, va produire en 2015 sa première série française. Intitulée "Marseille", cette série qui se déroulera en huit épisodes, racontera "le pouvoir, la corruption et la rédemption dans la cité phocéenne",  explique Netflix dans un communiqué. 

Et pour la réaliser, le géant américain a fait appel à des valeurs sûres de la télévision et du cinéma français. Le scénario a été confié à l’écrivain Dan Franck, déjà scénaristes de la série "Les Hommes de l’ombre" et de "Carlos", le film d’Olivier Assayas. La réalisation à Florent Emilio Siri. 

 

"C’est un drame shakespearien qui se déroule à Marseille au moment des élections municipales qui opposent deux candidats, le maire sortant et celui qu’il avait choisi comme héritier et qui le trahit" , a expliqué Dan Franck sur France Info. "Netflix nous donne carte blanche pour créer un ‘House of Cards’ à la française qui fait voler en éclats les faux-semblants", précise le scénariste cité dans le communiqué de presse de Netflix.

Une écriture transgressive et un mode de diffusion nouveau

"Ce sera quelque chose de transgressif par rapport à ce que l’on a l’habitude de voir en France. L’écriture le sera sans doute mais aussi le mode de diffusion, qui est tout à fait nouveau, sur ordinateur, sur internet ."

 

Car Netflix a prévu de lancer son service de vidéo à la demande dès le 15 septembre en France. Une offensive qui inquiète fortement les chaînes françaises, qui accusent le géant américain de vouloir s’abstenir de financer la création française. Netflix n’étant pas domicilié en France, il n’est pas soumis aux mêmes contraintes de financement et de la création audiovisuelle que pèsent sur les diffuseurs privés français.  

Mais pour Dan Franck, avec la série "Marseille" l'entreprise américaine participe à la création française. "Cela va créer de l’emploi à Marseille mais pas seulement . Ces moyens de production correspondent à une nouvelle norme de diffusion. La diffusion aujourd'hui passe beaucoup par Internet. Il faut s'adapter à cette modernité. "

L'interview de l'écrivain et scénariste de la série "Marseille", Dan Franck. Propos recueillis par Florence Leroy
écouter

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.