Cet article date de plus de huit ans.

Vingt-deux ans après, il vend aux enchères la guitare que Kurt Cobain lui a offerte

Les enchères s'élèvent actuellement à 34 000 livres (44 000 euros), mais la guitare pourrait s'arracher à plus de 100 000 livres (128 000 euros), selon Ouest-France.

Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Kurt Cobain en concert le 13 décembre 1993, à Seattle (nord-ouest des Etats-Unis).  (ROBERT SORBO/AP/SIPA / AP)

C'est une pièce de collection que vont s'arracher les fans de Nirvana. Guillaume Enault, un Breton de 41 ans, s'apprête à vendre aux enchères une guitare de Kurt Cobain, qu'il a reçu de la main de la rockstar en 1994, raconte Ouest-France.

Retour 22 ans plus tôt, en pleine époque grunge. Guillaume avait 19 ans lorsqu'il est allé voir le groupe mythique à Rennes. "J’étais étudiant en prépa HEC, raconte-t-il. Nous étions une douzaine de copains, tous archifans du groupe." Pendant le spectacle, il parvient à se hisser au premier rang de la fosse bondée. "Après les rappels, la salle s’est rallumée, les gens commençaient à sortir. Et comme par miracle, Kurt Cobain est revenu tout seul vers moi et m’a tendu sa guitare", explique-t-il au journal.

En coulisse avec Kurt Cobain

Immédiatement, une foule s'amasse autour de lui. "Par précaution, il l’a reprise et m’a fait passer derrière. Je me suis donc retrouvé en coulisses avec la guitare dans la main, se rappelle le professeur d'anglais. Je n’ai jamais compris pourquoi il me l’a donnée et je ne le saurai jamais."

La Fender Stratocaster noire et blanche sera vendue aux enchères, le vendredi 20 mai, sur le site anglais Cooper Owen. Les enchères s'élèvent actuellement à 34 000 livres (44 000 euros), mais la guitare pourrait s'arracher à plus de 100 000 livres (128 000 euros), selon Ouest-France"Ce n’est pas très punk, j’avais dit que je ne la vendrais jamais, explique Guillaume Enault. Financièrement, j’ai plus de débits que de crédits. Et puis on ne m’enlèvera pas le souvenir de cette soirée et de cet échange."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.