:l'éco, France info

VIDEO. Simon Ghraichy : "On peut cibler un nouveau public à travers les réseaux sociaux et les plateformes de streaming"

Invité de Jean-Paul Chapel dans ":l'éco", Simon Ghraichy, pianiste, est venu parler de l'avenir de la musique classique à l'occasion de son prochain concert au théâtre des Champs-Elysées. 

En concert mardi 19 février au théâtre des Champs-Elysées, on dit de lui qu'il est la rockstar du piano. "C'est pas faux mais c'est pas vrai non plus ! Je suis avant tout un musicien classique. On s'amuse parfois à vouloir donner des étiquettes. Le qualificatif de rockstar c'est peut être parce que je ressemble à ça naturellement. Je suis grand, chevelu, je m'habille avec des couleurs et je suis à l'aise avec moi même donc si c'est ça être une rockstar alors je suis la rockstar du classique !"

La musique est un art mais aussi un business, le public aujourd'hui achète moins de disques. Comment peut vivre le système musical en France et dans le monde ? 
"C'est justement toute la complexité du système : comment trouver une alternative au disque physique qui disparaît progressivement ? Je n'ai pas de recette miracle. Nous vivons une époque sur-connectée et avec les réseaux sociaux, les plateformes de streaming nous pouvons cibler de nouveaux publics." 

La question AFP : "Vous aviez lancé le slogan makeclassicalmusicgreatagain, comment comptez-vous attirer un nouveau public vers la musique classique ?"

"Il faut d'abord comprendre que ce slogan était avant tout du second degré. C'est aussi pour positionner mon concert au théâtre des Champs-Elysées comme un concert différent. Ce n'est pas un récital classico classique, j'ai envie de bouger les choses. J'ai la curiosité de marier le piano avec d'autres arts comme l'electro, la danse soufi..Ce hashtag c'était pour alerter sur le fait que ce concert sera différent". 

L'interview s'est achevée sur "Recuerdos" du dernier album de Simon Ghraichy, "33".