Cet article date de plus de six ans.

Vidéo Le livre des 100 chansons censurées

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Toutes les chansons contenues dans ce livre ont été un jour ou l'autre censurées. La censure : un comité d'écoute qui a sévi jusqu'en 1981.

Ces chansons datent de l'époque de la censure, l'époque où un comité d'écoute punissait le moindre écart de langage dans les chansons. Boris Vian, Colette Renard, George Brassens, Zizi Jeanmaire, Léo Ferré, tous ont été censurés. À la documentation de Radio France, 460 000 disques sont répertoriés et des petites fiches indiquent lesquels ont été interdits. "Une chanson a un message clair, peut appeler à la désertion, peut appeler à ne pas voter, peut appeler à l'insurrection, peut appeler à se promener tout nu dans la rue, peut appeler à faire l'amour, peut appeler à ne plus consommer, peut faire dérailler la société", détaille Aurélie Sfez, coauteur de "100 chansons censurées".

Place à l'autocensure

Censuré dans les années 60, Pierre Perret ne décolère pas : "Il y a toujours eu les gens contre, et bien moi cela, ça me glisse dessus, je m'en tamponne la coquillette allègrement, ça ne m'a jamais freiné une seule seconde. J'ai toujours écrit ce que j'avais envie d'écrire".
Et si le comité d'écoute a disparu depuis 1981, le marché du disque pratique désormais l'autocensure : "les maisons de disques ont une idée sur ce que doit être l'image d'un chanteur et passent leur temps à dire : 'tu ne peux pas chanter ça, tu vas casser ton image, tu ne peux pas parler de politique, tu ne peux pas dire pour qui tu votes, tu ne peux pas parler de ta sexualité'", affirme Emmanuel Pierrat, coauteur coauteur de "100 chansons censurées".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.