36e Victoires de la musique sans public : "On va essayer quand même de fêter la musique française", assure Grand Corps Malade

Être à la Scène musicale face à des sièges vides, va sans doute être "bizarre", admet l'artiste qui confie avoir "vraiment hâte que cela change" et pouvoir retrouver le public.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 3 min.
Grand Corps Malade, le 16 novembre 2015. (LOIC VENANCE / AFP)

"Cette cérémonie va être bizarre ce soir", mais "on va essayer quand même de fêter la musique française", a souhaité vendredi 12 février sur franceinfo Grand Corps Malade alors que les 36e Victoires de la musique ont lieu à la Scène musicale à Boulogne-Billancourt dans les Hauts-de-Seine. Une cérémonie sans public. La préfecture a refusé une demande pour accueillir 1 300 spectateurs et faire de cette soirée un test grandeur nature. "Je sais que la ministre de la Culture n'est pas contre nous. Au contraire, je pense qu'elle fait ce qu'elle peut", a estimé le chanteur qui est nommé dans la catégorie Album de l'année avec Mesdames et pour la Chanson originale en duo avec Camille Lellouche.

>> Tout ce qu’il faut savoir sur les Victoires de la Musique 2021

franceinfo : Plus que jamais, la culture est essentielle ?

Grand Corps Malade : Bien sûr. Évidemment. Ce "pas essentiel" nous a tous un peu marqués à l'automne, quand tout le temps le pan culturel était vu comme "non essentiel". Ce terme était quelque peu maladroit. Il nous a tous touchés. Évidemment, dans les périodes de crise comme ça, où il y a une morosité, notamment chez les jeunes, chez les étudiants, une morosité énorme, bien sûr que la culture est essentielle. Donc, cette cérémonie va être bizarre ce soir. On va essayer quand même de fêter la musique française, de fêter la chanson française dans des conditions un peu étranges. On va être juste entre nous en petits groupes, mais on va le faire quand même. De chanter sur scène et de donner un petit peu de plaisir aux gens qui sont devant leur télé.

Est-ce que la cérémonie sera politique ?

Je pense qu'on peut difficilement l'éviter. Alors évidemment, il ne faut pas que cela prenne le pas sur le côté artistique parce que les gens ont aussi envie d’écouter des chansons, de voir des chanteurs, d’assister à une cérémonie des victoires un peu classique. Après, vu le contexte, et vu justement tous les aller-retour, les oui, les non. 'Tiens, on fait un concert test'. 'Non, c'est annulé'. Évidemment, il y aura certainement des propos politiques et on va parler de ça. Mais en même temps, c'est compliqué d'en parler puisque personne ne sait rien. Même les scientifiques entre eux ne sont pas d'accord. Donc, chacun a son avis. Mais on ne va pas faire deux heures d'émission uniquement pour parler de ça.

Chanter devant une salle vide, on ne s’habitue pas ?

C'est très étrange. On l'a fait quelques fois déjà pour d'autres émissions. Cela n'a rien à voir avec le métier qu'on fait.

"On fait un métier pour ressentir, entendre, voir les gens, avoir un contact. Là, on a l'impression de faire une espèce de parodie de ce qu’est notre métier normal."

Grand Corps malade

à franceinfo

Ce soir c’est une émission de télé donc chanter sur un plateau de télé sans public, cela nous est déjà arrivé. Ce n'est pas un problème, mais on est quand même à la Scène musicale. Donc, on est dans une salle de concert et il y un grand espace en face de nous. Et là, cet espace va être vide. On croise les doigts. On a vraiment hâte que cela change et qu'on puisse retrouver notre public.

Pensez-vous que le regard du gouvernement sur l’importance de la culture dans un tel contexte a changé ?

Je sais que la ministre de la Culture n'est pas contre nous. Au contraire, je pense qu'elle fait ce qu'elle peut. Mais elle a très, très peu de pouvoir entre les préconisations des scientifiques, entre les questions économiques. Évidemment, ce n'est pas elle qui décide, alors je pense qu'elle se bat. Elle va essayer de trouver des solutions. En effet, quand il y aura des concerts tests possibles. J’avoue que je ne sais pas trop pourquoi la soirée des Victoires, qui devait être un test avec à 1300 personnes dans le public, a été refusé. Je pense que cela aurait pu être très encadré, très bien fait. Et justement, sur une cérémonie comme celle-là, c'était l'occasion. Donc, je suis comme tout le monde. Je ne sais pas trop de quoi demain va être fait et on attend de voir.

Source : invité de franceinfo Heure : 10h40 Validation : BS

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.