Une installation sonore et visuelle sur Zinedine Zidane à découvrir à la Philharmonie de Paris en octobre

Dix-sept écrans géants permettront au visiteur de plonger notamment dans "le souffle de Zidane" sur une musique originale du groupe de post-rock écossais Mogwai.
Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 2 min.
L'entraîneur et ancien footballeur français Zinedine Zidane assiste à l'inauguration d'un centre de santé numérique dans le quartier de La Castellane à Marseille, dans le sud de la France, le 11 février 2022. (CLEMENT MAHOUDEAU / AFP)

La Philharmonie de Paris accueillera à partir d'octobre une exposition sonore et visuelle autour de Zinedine Zidane et des "matchs-concerts" à l'occasion de la Coupe du monde de rugby qui aura lieu cet automne en France.

Zidane, un portrait du XXIe siècle, à l'origine un film sorti en salles en 2006, fait plonger le visiteur au cœur d'un match de football opposant le Real Madrid et Villarreal, filmé en 2005 en temps réel au stade Santiago Bernabéu de Madrid, indique la Philharmonie dans sa programmation 2023/2024 dévoilée mardi 28 mars.

Du ballon rond au ballon ovale

Dix-sept écrans géants diffuseront, "en les spatialisant, des contenus sonores spécifiques" invitant le visiteur à plonger dans "le souffle de Zidane, sa voix intérieure, le bruit des heurts du terrain, le chant des supporters, les sons du choc des corps et des frappes du ballon". Le tout associé à une musique originale du groupe de post-rock écossais Mogwai. 

La Philharmonie va également organiser des "matchs-concerts" lors de la Coupe du monde de rugby : les matchs retransmis en direct sur grand écran seront accompagnés d'interludes musicaux et de la recréation de l'ambiance musicale des stades. Comme chaque année, les orchestres et solistes les plus prestigieux se bousculeront dans la salle Pierre Boulez, et Philip Glass, l'un des compositeurs contemporains les plus influents, sera à l'honneur.

Une nouvelle édition du concours "La Maestra", dédiée aux cheffes d'orchestre, des concerts consacrés aux "compositrices d'hier", des spectacles de danse et le premier festival consacré aux enfants sont également au programme.

Un lieu incontournable mais déficitaire

Inaugurée en 2015 dans l'est de Paris et devenue une référence en matière d'acoustique, la salle va lancer "La Balise", une antenne radio de proximité impliquant des jeunes étudiants ou des personnes travaillant aux alentours du bâtiment.

Malgré une fréquentation en hausse, la Philharmonie a enregistré un déficit de 2,5 millions d'euros en 2022, creusé par l'inflation du coût de l'énergie (+40%), l'augmentation de la masse salariale (+3,5%) et, surtout, le retrait par la Ville de Paris d'un million d'euros de sa subvention. En plus, l'Etat n'a pas dégelé une partie de sa subvention mise en réserve (1 million).

Pour 2023, la situation reste compliquée, avec un déficit probable entre 3 et 4 millions d'euros, en raison de l'explosion des coûts de l'énergie (+240%). La Philharmonie s'attend toutefois à un soutien accru de l'Etat et au dégel de crédits, ainsi qu'à l'augmentation de la part du mécénat de près de 30%. Les subventions représentent 60% du budget total de la salle (119 millions d'euros).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Musique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.