Un prof à Sciences Po écrit une chanson sur Gaza pour Zebda

Jean-Pierre Filiu, spécialiste du monde islamique, signe les paroles de la dernière chanson du groupe toulousain.

Capture d\'écran du clip \"Une vie de moins\" de Zebda, publié sur YouTube le 7 octobre 2012.
Capture d'écran du clip "Une vie de moins" de Zebda, publié sur YouTube le 7 octobre 2012. (FTVI)

MUSIQUES - Prof à Sciences Po, spécialiste du monde islamique, auteur de différents ouvrages sur le monde arabe et musulman… et parolier de Zebda. L'universitaire Jean-Pierre Filiu signe les paroles de la dernière chanson du célèbre groupe toulousain.

Le clip d'Une vie de moins a été révélé dimanche 7 octobre par Mediapart. Auteur de l'ouvrage Histoire de Gaza (Fayard, 2012), Jean-Pierre Filiu rend hommage aux habitants de la bande de Gaza, soumis au blocus israélien depuis 2007. La vidéo est accompagnée d'un texte qui dénonce "le scandale de la situation faite à des millions de Palestiniennes et de Palestiniens".

L'universitaire et Zebda se sont rencontrés en Syrie 

L'alliance du groupe qui tombait la chemise en 1999 (auteur de la musique d'Une vie de moins) et de l'intellectuel n'est pas si surprenante. Elle est née d'une rencontre en Syrie, en 1998. "J’étais diplomate, premier conseiller à Damas, et ils avaient fait une tournée régionale avec des dates à Damas et Alep. Nous sommes restés proches depuis cette époque et je leur ai proposé ce texte, qu’ils ont choisi de mettre en musique et en images", explique Jean-Pierre Filiu à FTVi. 

"Le seul message, c'est qu'on n'oublie pas Gaza"

L'universitaire concède avoir eu "plus de liberté" que dans ses travaux de recherche, mais refuse d'être qualifié de militant. "C’est une chanson qui raconte l’histoire touchante d’un être humain qui a grandi à Gaza. Chacun y mettra ce qu’il veut. Le seul message, c’est qu’on n’oublie pas Gaza. Pour le reste, il n’y a pas de mode d’emploi."

Comme le souligne Rue89, Jean-Pierre Filiu est aussi un spécialiste de Jimi Hendrix. Il s'est également penché sur le rap à Benghazi (Libye) et plus généralement sur ce qu'il nomme "la bande-son des révolutions arabes"