Un concert du chanteur congolais Werrason interdit à Paris par crainte de violences

Le concert de l'artiste congolais Werrason prévu samedi au Zenith de Paris a été interdit par le préfet de police, qui craint des "troubles graves" à l'ordre public entre les opposants au régime de Kinshasa et les spectateurs.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Werrason, en coulisses, lors d'un concert à Kinshasa en avril 2006. (PER-ANDERS PETTERSSON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)

Le concert du chanteur congolais Werrason a été annulé par la préfecture de Paris, dans un arrété paru ce lundi. L'événement "s'inscrit dans un contexte politique particulièrement tendu et violent entre partisans et opposants au régime en place", a indiqué le préfet de police Didier Lallement.

Werrason, "considéré comme proche du président Felix Tshisekedi"

Selon la préfecture, le concert suscite "une mobilisation croissante chez les opposants radicaux congolais de la diaspora installés en France" car Werrason est "considéré comme proche" de l'ancien président Joseph Kabila et de son successeur Félix Tshisekedi. Par ailleurs, le préfet a rappelé que cet artiste, l'un des plus populaires en République démocratique du Congo (RDC), avait déjà dû annuler deux concerts à Paris en 2011 "face aux menaces de troubles".

De violents incident lors du concert de Fally Ipupa à Bercy en février 2020

En février 2020, de violents incidents ont eu lieu durant le concert de la star congolaise Fally Ipupa à Bercy et la tension était encore vive entre les supporters du chanteur de rumba, considéré comme proche du pouvoir, et les opposants politiques congolais. Le chanteur avait dû renoncer à son dernier concert prévu à l'Olympia en 2017 déjà, par crainte de débordements.

Paris : Incidents en marge du concert de Fally Ipupa
France 2

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Musique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.