Cet article date de plus de huit ans.

Tunisie : nouvelle condamnation pour le rappeur Weld el 15

Le chanteur tunisien Weld el 15, déjà jugé en juillet dernier, a une nouvelle fois été condamné ce lundi. Un an et neuf mois de prison, notamment pour outrage à des fonctionnaires. Ses avocats affirment que le rappeur n'a pas été convoqué pour ce procès.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Zoubeir Souissi Reuters)

Condamné sans avoir été prévenu de son procès. Ce
lundi, le rappeur tunisien Weld el 15 a écopé d'un an et neuf mois de prison
pour "outrage à des fonctionnaires ", selon son avocat. C'est la deuxième condamnation
en deux mois
pour ce chanteur dont les textes sont jugés insultants à l'égard
de la police tunisienne.

Or, selon son avocat, le jugement de ce lundi a été
rendu alors que Weld el 15 (et un autre rappeur) n'ont pas été convoqués par la
justice. "Ce
procès a eu lieu sans que nous ayons reçu de convocation (...) je vais parler à
mes clients pour faire opposition à ce jugement mais cette peine de prison
ferme montre que l'acharnement contre la liberté artistique, la liberté d'expression
continue
", a déclaré Me Ghazi Mrabet.

L'avocat affirme qu'il
attendait une convocation du parquet et l'inculpation de ses clients,
interpellés le 22 août. Ce jugement est une "surprise ",
selon lui. Le ministère de la Justice et la magistrature refusent pour leur
part systématiquement de commenter les décisions de justice. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Musique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.