Cet article date de plus de trois ans.

"Se faire un selfie sur une tombe, je ne vois pas où est le respect" : à Saint-Barth, les habitants blasés... ou agacés par les fans de Johnny Hallyday

Cinq mois après l'enterrement de Johnny Hallyday, à Saint-Barthélemy, la tombe du chanteur est constamment fleurie par des fans venus de loin. Un flot continuel auquel l'île semble s'être habituée. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
La tombe de Johnny Hallyday décorée de galets au cimetière de Lorient à Saint-Barthélémy, en mai 2018. (JÉRÔME VAL / RADIO FRANCE)

La tombe de Johnny Hallyday est fleurie chaque jour par des fans du chanteur mort en décembre dernier. Cinq mois après son enterrement le 11 décembre dernier, des visiteurs n’hésitent pas à faire les milliers de kilomètres jusqu’à l’île antillaise de Saint-Barthélemy où repose la star. Contrairement à ce que redoutaient les habitants, cette sorte de pèlerinage se passe plutôt bien, en dépit de quelques comportements déplacés.

Le cimetière de Lorient, à Saint-Barthélemy, en mai 2018. (JÉRÔME VAL / RADIO FRANCE)

Des dizaines de galets où sont écrits des mots d’amour pour le chanteur ont été déposés sur le sol. Des compositions florales en forme de moto Harley-Davidson ou représentant une guitare signalent la sépulture de Johnny Hallyday dans le petit cimetière de Lorient, au nord de l’île.

Une gerbe en forme de guitare près de la tombe de Johnny Hallyday à Saint-Barthélemy. (JÉRÔME VAL / RADIO FRANCE)

Bien que des cérémonies soient régulièrement organisés en l'église de La Madeleine à Paris, Corinne a tenu à faire le voyage, avec son mari Philippe, depuis Angoulême. Les larmes au yeux et des sanglots dans la voix, elle explique que l'hommage au chanteur était son but. "On l'a vu, on lui a dit au revoir, souffle-t-elle. C'est un monsieur comme tout le monde, même si c'était un dieu..."

On avait besoin de se recueillir sur sa tombe, ce que l'on a fait deux ou trois fois par jour depuis qu'on est là.

Corinne, venue d'Angoulême pour un hommage à Johnny

à franceinfo

Son mari ajoute que le couple a pris ses billets d'avion "dès le lundi", quand le corps de Johnny Hallyday est arrivé sur l'île, pour venir dès la deuxième semaine de mai. "Et puis on est là". Le déplacement leur a coûté 4 000 euros pour la semaine. Olivier et sa famille ont, eux, profité d’une longue navigation dans les Caraïbes pour s’arrêter à Saint-Barthélemy. Ce père de famille a ressenti le besoin, dit-il, d'écouter une chanson en s'approchant de la dernière demeure du chanteur. "J'ai demandé à mon fils de me prêter les écouteurs pour que je puisse l'entendre une dernière fois." Quel titre ? "Je ne regrette rien." Sur la tombe de la star, la famille a déposé une cigogne, l’emblème d’Alsace, sa région d’origine. 

Un pèlerinage intégré dans la vie locale

Le flot incessant de fans qui viennent se recueillir est devenu habituel. "Il n'y a pas de groupes de masse", précise, rassuré, Pedro qui habite la maison située juste en face de la sépulture du chanteur. Malgré les visites continuelles, "c''est la vie tranquille à Saint-Barthélemy. On n'est pas gênés par tout ce phénomène-là", assure-t-il.

Des hommages à Johnny Hallyday sur sa tombe, en mai 2018. (JÉRÔME VAL / RADIO FRANCE)

La ferveur très forte après le décès de Johnny s’est un peu tarie au fil des semaines, mais parfois, l'attitude de certains fans choque les habitants de l’île. Ainsi, Jean-Paul, dont la famille est enterrée dans ce cimetière de Lorient. "Arriver en maillot de bain dans un cimetière et aller se faire un selfie sur une tombe, je ne vois pas où est le respect, dit-il. Au contraire ! Ils manquent complètement de respect. S'asseoir ou monter sur une tombe pour faire une meilleure photo, je trouve ça un peu déplacé."

Il s'avère impossible pour l’instant de chiffrer le nombre de ces visiteurs particuliers, mais Nils Dufau, président du comité du tourisme de Saint-Barthélemy, assure qu'il n'est pas question d’exploiter le filon Johnny.

On n'utilise pas la sépulture de Johnny Hallyday pour en faire un produit touristique.

Nils Dufau, du comité du tourisme de Saint-Barthélemy

à franceinfo

"On ne veut pas en faire non plus quelque chose de trop organisé qui dénaturerait un peu la chose", ajoute le responsable du comité du tourisme de l'île. Le flot des visiteurs pourrait quand même grandir à l‘approche de la date anniversaire de la naissance du chanteur, le 15 juin prochain. 

Cinq mois après son enterrement, la tombe de Johnny Hallyday à Saint-Barthélemy toujours très visitée - un reportage de Jérôme Val
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Musique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.