"Vertigo", premier album de Minuit, le groupe des enfants des Rita Mitsouko

Trois ans après leur EP éponyme, le groupe Minuit sort son premier album "Vertigo" aux accents rétro. Simone Ringer et Raoul Chichin, les "fille et fils de", espèrent cette fois se débarrasser des comparaisons avec les Rita Mitsouko. La musique de leurs parents en héritage, ils jouent une carte pop à la française.

Le groupe Minuit aux 32e Victoires de la Musique - 2017
Le groupe Minuit aux 32e Victoires de la Musique - 2017 (THOMAS SAMSON / AFP)
Il suffit de les regarder pour voir s'incarner la filiation. Simone, au chant, est le portrait craché de Catherine Ringer. Raoul, assis à la guitare, ressemble à son père Fred Chichin. "C'est dit, passons à autre chose", martèlent le frère et la sœur, avides de s'affranchir de l'étiquette Mitsouko qui leur colle à la peau.

Depuis la sortie de leurs premiers titres en 2015, ils ont souffert de ce parallèle systématique et parfois intransigeant. "Retiens-moi si je plonge dans l'abysse des mots haineux", chante Simone dans "Vertigo", référence à ces mots blessants des premiers temps. Et puis Minuit, ça ne se résume pas qu'à eux deux. C'est avant tout un groupe de cinq musiciens qui cherche à faire de la pop lumineuse. Simone Ringer, Joseph Delmas, Klem Aubert, Raoul Chichin et Tanguy Truhé livrent avec "Vertigo" leur version pop-rock d'une musique française aux notes rétro.

Reportage : E. Cornet / L. Bignalet / P. Auger / P-M. De la Foata

Des tenues à paillettes, des clips en quatre tiers et des claviers tout droit sortis des années 1980 plantent le décor : Minuit aime jouer avec les codes rétro. Mais dans ses douze titres, on retrouve aussi du rock dans "Vertigo", de la guitare électrique dans "Harry Tueur" et surtout dans "Cimétière des amitiés" où Minuit ose le solo, ou des notes orientales subtiles dans la ballade nostalgique d'"Oran". 

 

Paris, source d'inspiration

Même s'ils ne sont pas tous originaires de la capitale, Paris tient clairement une place de choix dans l'univers des membres de Minuit. Il suffit d'écouter "Paris Tropical" ou "Exil" pour s'en convaincre.


Minuit, l'heure où tout est possible

Minuit est né en 2013, suite à la rencontre trois ans plus tôt de Joseph et de Raoul, bientôt rejoints par Klem. Les trois musiciens sont ensuite allés chercher Simone, sa voix et ses textes, puis Tanguy à la batterie. En 2013, ils font une première scène au Point Ephémère, suivra un EP baptisé "Minuit" en 2015 - année lors de laquelle ils décrochent le prix du jury des Inrocks Lab - puis cet album "Vertigo" en 2018, chez Because Music.

"Minuit", c'est l'heure de la fête, l'heure où la nuit bascule, quand l'avenir de l'aube prochaine est encore indécis. Tout est possible a(vec) Minuit.

Vertigo, premier album de Minuit
Vertigo, premier album de Minuit (Because Music)