Cet article date de plus d'un an.

Peter Gabriel de retour avec un premier single, "Panopticom", et un projet pour la planète

L'ancien chanteur de Genesis a enfin sorti un premier single extrait de son prochain album attendu depuis des lustres. Un drôle de morceau sous-tendu par un projet qui montre que Peter Gabriel, connu pour ses engagements humanitaires, se sent plus que jamais concerné par la planète.
Article rédigé par Laure Narlian
France Télévisions - Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Peter Gabriel sur la radio SiriusXM le 21 octobre 2022 à New York (Etats-Unis). (SLAVEN VLASIC / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)

Peter Gabriel est bel et bien de retour. Il a dévoilé ce week-end Panopticom, le tout premier single de son prochain album I/O. Attendu de longue date, cet album dont on ignore encore la date de sortie, sera son premier album studio de chansons originales depuis Up paru il y a vingt ans. Un album qu'il défendra en tournée avec trois dates prévues en France cette année au printemps.

Sur cette chanson longue de 5 minutes, Peter Gabriel est entouré de de ses fidèles musiciens Manu Katché à la batterie, Tony Levin à la basse et David Rhodes à la guitare, auxquels se sont adjoints le producteur Brian Eno aux "effets électroniques" et la chanteuse Ríoghnach Connolly du groupe The Breath aux chœurs. Ce titre, qui alterne entre un climat cosmique et un refrain plus pop et dynamique, peut surprendre pour un premier single, mais il lui ressemble bien.

Le Panopticom, un projet pour "permettre au monde de mieux se voir"


Cette chanson est basée sur un projet auquel il travaille en vue d’"initier la création d’un globe de données accessible et extensible à l’infini : Le Panopticom", explique Peter Gabriel. "Nous commençons à établir des liens avec un groupe de personnes partageant les mêmes idées. Ils pourraient être en mesure de donner vie à ce projet, de permettre au monde de mieux se voir et de mieux comprendre ce qui se passe réellement."

Sur son site, l'ancien chanteur de Genesis, connu pour ses nombreux engagements humanitaires, détaille les usages de cet outil alimenté par les data du monde entier qui pourrait permettre par exemple selon lui de "suivre en temps réel ce qui se passe concernant le climat et la biosphère". "Je suis certain que quelque chose comme cela devra exister dans le futur. Créons le Panopticom ensemble (…) qui renseigne, inspire et protège tous les passagers de cette grande boule bleue", conclut-il.

Un plan de sortie en phase avec les cycles lunaires


La date à laquelle a été dévoilé ce premier single n’a pas été choisie par hasard : elle coïncidait samedi 7 janvier avec la pleine lune, la première de 2023. "Les phases lunaires guideront les prochaines sorties : une nouvelle chanson sera publiée à chaque pleine lune", précise le multi-instrumentiste âgé de 72 ans. Prochain rendez-vous le 5 février, donc. Chaque titre sera accompagné d'une œuvre d'art. Pour Panopticom, il s'agit d'une œuvre de l'artiste David Spriggs que l'on peut voir dans le clip ci-dessus.

"Certains des sujets que j’aborde cette fois concernent l’idée que nous sommes capables de détruire la planète qui nous a donné naissance", explique encore Peter Gabriel au sujet de son prochain album. "A moins que nous ne trouvions des manières de nous reconnecter à la nature et au monde qui nous entoure, nous allons perdre beaucoup. Une façon simple de réfléchir à notre place est de regarder vers le ciel… et la Lune m’a toujours attiré."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.