Michael Nesmith, dernier survivant des Monkees, est mort à 78 ans

En 1966 et 1967, les Monkees avaient vendu plus de disques que les Beatles. Le dernier survivant du groupe, Michael Nesmith, est mort chez lui en Californie.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Michael Nesmith des Monkees sur scène à Boca Raton, en Floride, le 27 juillet 2013 (JEFF DALY / AP / SIPA)

Le musicien et compositeur américain Michael Nesmith, membre du groupe de rock The Monkees qui avait concurrencé les Beatles dans les années 1960, est décédé vendredi à l'âge de 78 ans, a annoncé son entourage.

"C'est avec une grande tristesse que j'apprends le décès de Michael Nesmith. Pendant trente ans nous avons partagé de nombreux voyages et projets, qui ont culminé avec la tournée d'adieu des Monkees achevée voici seulement quelques semaines", écrit sur Twitter le manager du groupe, Andrew Sandoval.

L'artiste est mort de causes naturelles à son domicile en Californie, selon des médias locaux citant sa famille.

Précurseurs des boys bands

Les Monkees incarnaient dans une émission télévisée, diffusée de 1966 à 1968, quatre hommes cherchant à devenir des rockeurs à Los Angeles. En pleine folie des Beatles, leur ressemblance avec le groupe britannique, coupes de cheveux comprises, était tout sauf fortuite. Le quatuor était précurseur des boys bands, composés de jeunes gens qui ne jouaient pas de leurs propres instruments, même s'ils étaient réellement musiciens.

Aux Etats-Unis, ils avaient même dépassé les Beatles en termes de ventes durant un temps : leurs deux premiers disques, The Monkees et More of the Monkees, s'étaient classés coup sur coup en tête du palmarès des albums, restant numéro un durant 31 semaines d'affilée en 1966 et 1967.

Parmi leurs plus grands tubes figurent Last Train to Clarksville, Daydream Believer et I'm a Believer, écrite par Neil Diamond.

Le dernier survivant du groupe

Après ses succès télévisés, le groupe avait poursuivi sa carrière en dehors du petit écran et créé sa propre musique, avec un renouveau dans les années 1980.

Michael Nesmith avait refusé de s'associer à ses anciens acolytes pour cette tournée de retour mais les avait retrouvés en 1996 pour un nouvel album, Justus.

"J'ai le coeur brisé", a réagi sur Twitter, Micky Dolenz, le seul survivant du groupe original. Davy Jones, le principal chanteur du groupe, est mort en 2012 et le bassiste Peter Tork en 2019.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Rock

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.