"Je ne pourrai peut-être plus jamais chanter" : Marianne Faithfull évoque les séquelles du Covid-19 avant la sortie d'un album le 30 avril

La chanteuse britannique, qui a souffert d'une forme grave du coronavirus en avril 2020, a confié au journal "The Guardian" qu'elle ne pourrait probablement plus jamais chanter à cause des séquelles qu'elle en garde. Sur les réseaux sociaux, elle annonce la sortie d'un disque enregistré en grande partie avant de tomber malade.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Marianne Faithfull sur scène le 29 octobre 2015 à Prague (OKLA MICHAL / AP / SIPA)

Icône rock des Sixties, Marianne Faithfull, 74 ans, a passé plus de trois semaines à l'hôpital au mois d'avril 2020, frappée par une forme sévère du Covid-19 qui avait fait craindre pour sa vie. "Tout ce que je sais, c'est que j'étais dans un endroit très sombre - c'était vraisemblablement, la mort", a-t-elle confié dans un entretien au Guardian réalisé en amont de la sortie, le 30 avril prochain, de son dernier album, She Walks in Beauty, enregistré en grande partie avant d'attraper le virus.

La chanteuse britannique a annoncé vendredi sur les réseaux sociaux le lancement prochain de ce disque réalisé en duo avec le musicien Warren Ellis. "Nous sommes impatients de partager avec vous un recueil de poèmes qui, nous l'espérons, vous rappelleront ce qui est beau dans ce monde", écrit Marianne Faithfull à ses fans.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Marianne Faithfull Official (@mariannefaithfullofficial)

"Peut-être que c'est fini" pour le chant. "Je serais bouleversée si c'était le cas"

Bien qu'elle soit désormais hors de danger, la chanteuse explique que ses "poumons ne vont toujours pas bien" et qu'elle doit prendre régulièrement de l'oxygène, confiant ne plus pouvoir actuellement chanter. "Une médecin est venue me voir et m'a dit qu'elle ne pensait pas que mes poumons se remettraient un jour", a détaillé celle qui a incarné le rock n'roll depuis le mythique Swinging London jusqu'aux scènes punk new-yorkaises. "Je ne pourrai peut-être plus jamais chanter", "peut-être que c'est fini", a ajouté Marianne Faithfull, "Je serais incroyablement bouleversée si c'était le cas."

Cette trompe-la-mort qui a tout surmonté - surdoses, tentative de suicide, vie à la rue, alcool et cancer - conserve cependant l'espoir et attend qu'un "miracle" lui rende sa voix. La chanteuse a aussi confié que le Covid-19 la laissait avec une fatigue intense et "d'incroyables" pertes de mémoire à court terme. "Je me souviens très bien du passé lointain. Ce sont les choses récentes dont je ne me souviens pas", a-t-elle précisé, "Vous ne pouvez pas savoir à quel point c'est terrible."

Marianne Faithfull avait été propulsée sur le devant de la scène à seulement 17 ans grâce à la chanson As Tears Go By, écrite par Mick Jagger et Keith Richards des Rolling Stones. Auteur-interprète dans la chanson, elle a également été actrice sur les planches et devant les caméras au cours d'une carrière de cinq décennies. Ses problèmes d'addiction à la drogue étaient notoires ainsi que ses problèmes de santé.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.