Cet article date de plus d'un an.

Covid-19 : le festival musical californien Coachella est une nouvelle fois reporté

Le célèbre festival de musique Coachella ne pourra pas se tenir comme prévu en avril en raison de la pandémie de Covid-19, ont décidé vendredi les autorités sanitaires locales, qui avaient déjà annulé pour les mêmes raisons l'édition 2020.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Pusha T sur la scène du Festival Coachella le 21 avril 2019 (KEVIN WINTER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)

Déjà annulé en 2020, le festival Coachella est à nouveau reporté en 2021. Ce Festival de dimension internationale se tient habituellement chaque année sur deux week-ends d'avril dans le désert californien, à Indio. Les organisateurs n'avaient pas encore fait savoir vendredi s'ils allaient proposer de nouvelles dates pour l'édition 2021. 

Cameron Kaiser, responsable de la santé publique du comté californien de Riverside, a invoqué "la résurgence de Covid-19 à la fois dans le comté de Riverside et dans le monde" pour justifier sa décision.

Le festival attire "des centaines de milliers de spectateurs de nombreux pays, dont certains sont touchés de manière disproportionnée par l'épidémie mondiale de Covid-19", explique-t-il dans son ordonnance.

700 millions de dollars de manque à gagner

En avril 2020, le festival avait déjà été repoussé au mois d'octobre à cause de la pandémie. Et les autorités avaient à nouveau décidé l'été dernier de le décaler à avril 2021.

L'édition 2020 avait initialement annoncé comme têtes d'affiche Rage Against the Machine, Travis Scott et Frank Ocean, mais les reports successifs pourraient remettre en cause le programme du festival.

Selon un rapport, l'économie locale de la vallée de Coachella aurait subi un manque à gagner pouvant atteindre 700 millions de dollars en raison des annulations du festival.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Rock

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.