Rock en Seine : Etienne Daho tout en rock avant The Libertines

Avant le concert très attendu des Libertines, Etienne Daho a mis un point final à sa tournée par un concert très rock, toutes guitares dehors, samedi lors de la deuxième et chaude journée de Rock en Seine.

(Etienne Daho n'est pas seulement le chantre d'une généation : il se raconte très précisément et très personnellement. © Nathanaël Charbonnier)

Avant The Libertines, qui devaient jouer à partir de 23h sur la scène parisienne leurs nouvelles chansons figurant dans leur troisième album (sortie le 11 septembre), Etienne Daho a donné un concert très rock, ce samedi soir, lors du festival Rock en Seine à Saint-Cloud. Parfaitement à son aise sur les grandes scènes de plein air, après Beauregard et les Francofolies en juillet, le dandy de la pop française donnait le tout dernier concert de sa tournée Diskonoir.

(Le public de Rock en Seine. © Nathanaël Charbonnier)

Avant ce clou de la soirée, les Britanniques (d'origine galloise) de Stereophonics puis les New-Yorkais Interpol ont fait monté la tension sur la grande scène avec des concerts efficaces, parfois un peu uniforme pour les premiers mais très rythmé chez les seconds.

(Stéréophonics ce samedi à Saint-Cloud. © Nathanaël Charbonnier)

Rock en Seine a aussi vibré samedi au son des Belges de Balthazar, affichant une belle énergie rock, la Britannique Marina and the Diamonds étonnante dans sa tenue tigrée ou le Britannique Ben Howard qui a pris un malin plaisir à triturer sa guitare.

(Balthazar à Rock en Seine ce samedi. © Nathanaël Charbonnier)
La clôture dimanche de cette 13e édition du festival francilien alternera pop planante et inventive, avec Tame Impala ou Alt-J, et gros son avec les Chemical Brothers.