Rencontre avec Ibrahim Maalouf, de retour avec une symphonie levantine

Le célèbre trompettiste et compositeur Ibrahim Maalouf revient sur le devant de la scène avec sa nouvelle création, une symphonie hommage aux pays du Levant. "Levantine Symphony n°1" est une oeuvre ambitieuse, composée de 14 morceaux pour 60 musiciens. Un hommage à l'Orient et notamment au Liban, son pays natal. Une nouvelle preuve de l'étendue de son talent.

Ibrahim Maalouf, Montreux Jazz festival, 09 juillet 2018
Ibrahim Maalouf, Montreux Jazz festival, 09 juillet 2018 (Valentin Flauraud/AP/SIPA)
Ibrahim Maalouf en version symphonique, cela donne une oeuvre aux accents pop, jazzy et orientaux. Un mélange des genres pour ne pas se laisser enfermer dans une case et ne pas enfermer non plus la partie du monde qu'il souhaitait mettre à l'honneur, le Levant. Une vaste région qui va de la Turquie au Moyen-Orient, en passant par le Liban et l'Egypte. Rencontre avec le virtuose, qui parle avec passion de ce nouvel album, "Levantine Symphony n°1". 

Reportage : P. Deschamps / D. dahan / A. Fajon / V. Castel
 

Dans une culture, il y a de tout. On ne peut pas résumer un peuple ou une région à une forme d'identité, une forme d'expression artistique.Ibrahim Maalouf

Ibrahim Maalouf est un artiste inclassable. A  37 ans, le franco-libanais a déjà une longue et riche carrière : albums solos, collaborations multiples, musiques de films, un récent hommage à Dalida, des pièces classiques..... Mais cette symphonie a un parfum et une signification particulière. Il voulait rendre hommage à une région du monde et à sa diversité.

Un projet qui a vu le jour avec la collaboration de la New Levant Initiative, une organisation américaine qui oeuvre au développement culturel et économique de la région de Levant. Pour découvrir la "Levantine Symphony n°1" sur scène, rendez-vous les 18 et 19 janvier à la Seine Musicale et à Vendéespace le 3 février.