Vidéo Dr Dre, Snoop Dogg, Eminem, Mary J Blige, Kendrick Lamar : une mi-temps hip-hop historique au Super Bowl 2022

Revivez le show historique 100% hip-hop de la mi-temps du Super Bowl orchestré par Dr Dre, qui se déroulait dans la nuit de dimanche à lundi à Los Angeles, et durant lequel Eminem a mis un genou à terre, geste symbolique très remarqué.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Eminem, Dr Dre, Mary J Blige et Snoop Dogg assurent la mi-temps du Super Bowl, le 13 février 2022 à Los Angeles. (MEDIANEWS GROUP/PASADENA STAR-NE / MEDIANEWS GROUP RM / GETTY)

Dans la nuit de dimanche à lundi 14 février, on comptait autant de champions du hip-hop sur le terrain à la mi-temps du 56e Super Bowl que de champions du football américain sur la pelouse. Dr Dre, Snoop Dogg, Eminem, Kendrick Lamar, 50 Cent et Mary J Blige, accompagnés de musiciens dont le batteur (et rappeur) Anderson .Paak, assuraient en effet le show lors de la finale 2022 entre les Rams (vainqueurs) et les Cincinati Bengals qui se déroulait au SoFi Stadium flambant neuf de Los Angeles. Une véritable célébration inédite du hip-hop pour cet événement sportif suivi chaque année par 100 millions de personnes.

Regardez la vidéo de la mi-temps sur le site YouTube officiel de la NFL

Dr Dre aux commandes

C’est Dr Dre qui a ouvert les 12 minutes de show, seul aux commandes d’une impressionnante table de mixage immaculée de vaisseau spatial, aussitôt rejoint par Snoop Dogg pour The Next Episode, avant d’interpréter en duo California Love de Tupac.

Dans un stade en surchauffe, devant un public euphorique où se pressait tout le gratin, dont Jay-Z, un Kanye West cagoulé et Matt Damon, c’est 50 Cent qui a ensuite pris le relais pour interpréter son hit inusable In Da Club. Le rappeur est apparu d’abord la tête en bas (comme dans le clip de sa chanson), suspendu au toit d’une des mini-maisons installées au milieu du stade qui tenaient lieu de décor, et devant lesquelles évoluaient des danseurs entre des voitures style Lowrider typiques de Los Angeles.

Le décor du show hip-hop de la mi-temps du 56e Super Bowl, avec ses mini-maisons et ses voitures style "lowriders", le 13 février 2022 à Los Angeles. (GINA FERAZZI / LOS ANGELES TIMES / GETTY IMAGES)

La chanteuse Mary J Blige, vêtue d’une tenue blanche scintillante très disco avec bottes de sept lieues montant jusqu’en haut des cuisses, lui a succédé. Entourée de danseuses, la reine de la soul hip-hop a chanté Family Affair et No More Drama sur un des toits. Sans aucune pause, c’est Kendrick Lamar qui a ensuite surgi d’une nuée de figurants noirs aux crânes blonds dont les costumes sombres étaient barrés de la mention "Dre Day". Kendrick Lamar, dont les fans attendent désespérément qu’il donne une suite à son album DAMN. paru en 2017, a interprété l’inusable Alright, esquissant un genou à terre.

Eminem met un genou à terre

Eminem, entouré de Dr Dre et d’une floppée de musiciens dont Anderson .Paak à la batterie, a démarré aussitôt après sous les acclamations du public, pour une version enflammée de Lose Yourself.

Ce que n’avait qu’esquissé Kendrick Lamar, Eminem l’a ensuite fait ostensiblement : il a mis un genou à terre longuement, la tête baissée, une référence limpide au geste de Colin Kaepernick. Le quarterback et militant avait ainsi protesté en 2016 durant l’hymne américain contre les violences policières racistes aux Etats-Unis, déclenchant l’ire de la NFL (la National Football League) qui l’avait blackisté, et de Donald Trump, alors candidat à la présidentielle américaine. Ce genou à terre était une véritable provocation de la part d’Eminem, qui a toujours soutenu Kaepernick, puisque la NFL le lui avait interdit par médias interposés.

De gauche à droite : Eminem, Kendrick Lamar (derrière lui), Dr Dre, Mary J Blige, 50 Cent (derrière elle) et Snoop Dogg, lors du show de la mi-temp du Super Bowl, au SoFi Stadium de Los Angeles, le 13 février 2022. (ICON SPORTSWIRE / GETTY IMAGES)

Le show s’est conclu sur Still Dre qui réunissait Dr Dre et Snoop Dogg, entourés de tous les artistes présents. Le producteur Dr Dre, qui était le fil rouge de la soirée (les rappeurs présents étant tous ses poulains), arborait à raison un sourire radieux.

Alors que le hip hop est la musique la plus écoutée au monde, y compris en France, il était temps que ses représentants soient au cœur de la soirée sportive la plus suivie aux Etats-Unis. Chuck D de Public Enemy, le patron du rap engagé, n’a pas dit autre chose dans son tweet. "Meilleur show de mi-temps de NFL depuis Prince. Il était temps...show de mi-temps meilleur que les équipes.. la ligue et probablement le jeu".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Rap

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.