Rixe à Orly : le rappeur Kaaris renonce à l'appel de sa condamnation

Le rappeur Kaaris a renoncé à l'appel de sa condamnation pour sa bagarre avec son rival Booba à l'aéroport d'Orly en août. Celle-ci devient donc définitive, a-t-on appris le 5 mars de source judiciaire.

Le rappeur Kaaris en 2014.
Le rappeur Kaaris en 2014. (SADAKA EDMOND/SIPA)
Kaaris et Booba avaient été condamnés à 18 mois de prison avec sursis et 50.000 euros d'amende par le tribunal de Créteil (Val-de-Marne) en octobre.

"Pas satisfait" du jugement, Kaaris avait ensuite fait appel. Booba, lui, n'avait pas fait appel. Les images de la bagarre générale début août entre les deux hommes et neuf de leurs proches, en plein hall d'aéroport d'Orly et devant les smartphones de passages éberlués, avaient fait le tour des médias et réseaux sociaux.

Joint par l'AFP, l'avocat de Kaaris, Me David-Olivier Kaminski, n'a pas souhaité réagir. Trois proches de Kaaris qui avaient participé à la bagarre et qui avaient aussi fait appel de leurs condamnations y ont également renoncé.