À Saint-Etienne, la salle "Le Fil" filme ses concerts et les diffuse sur les réseaux sociaux

La salle stéphanoise "Le Fil" propose aux artistes dont les concerts sont annulés à cause des restrictions sanitaires de se produire sur scène. Leur performance à huis clos est filmée puis diffusée sur les réseaux sociaux. Reportage. 

Article rédigé par
Camille Belsoeur - franceinfo Culture
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le rappeur ARM se produit en concert à huis-clos sur la scène de la salle stéphanoise Le Fil.  (FRANCEINFO)

C'est un petit territoire de liberté en pleine épidémie de Covid-19, dont la dynamique interdit toujours aux lieux culturels de réouvrir leurs portes au public. La scène de la salle de concert "Le Fil" à Saint-Etienne est devenue un carré d'expression pour les artistes qui devaient s'y produire avant l'annulation de tous les concerts depuis trois mois. 

En attendant le retour des spectateurs, les performances musicales des artistes initialement programmés au Fil seront filmées et diffusées sur les réseaux sociaux. "On est à l'aube d'un an de confinement et c'est juste horrible ce qui s'est passé pour tout le monde. On a pu faire trois concerts en octobre. Point. Depuis, plus rien. Aujourd'hui, on est heureux comme tout. C'est une grande fierté de faire ça, même si ça reste une déception qu'il n'y ait pas de public", confie Mathieu Hérault, le programmateur de la salle "Le Fil". 

À Saint-Etienne, une salle filme ses concerts et les diffuse sur les réseaux sociaux

"Entre les morceaux, forcément, il y aura des grands silences"

Ce vendredi 22 janvier, c'est le rappeur ARM, le "chevalier noir du rap français" selon Les Inrockuptibles, qui occupe la scène. Avec une grosse énergie, comme un lion libéré de sa cage, il enchaîne les punchlines et les morceaux rythmés. Lui aussi est heureux. "C'est un bon compromis. On est sur une scène de concert. C'est sans public, mais on est quand même sur un plateau avec des techniciens. Il y a tout un attirail technique qui est déployé donc c'est assez chouette cette proposition. C'est un risque que tout le monde prend. Nous on le fait avec grand plaisir", glisse le chanteur. 

Le défi est cependant de taille. Sur une scène qui donne sur des haies de sièges vides de spectateurs, il faut réussir à se mettre dans une bulle totale pour garder, au fil des morceaux, la même énergie que lors d'un concert avec une foule en délire. C'est exactement ce que dit ARM. "La difficulté, ça va être de trouver l'énergie parce qu'entre les morceaux, forcément, il y aura des grands silences. Il faut plus le prendre comme un filage au théâtre et se concentrer sur l'intensité qu'on va y mettre", admet l'artiste.  

Son concert du 22 janvier est visible sur la page Facebook de la salle "Le Fil", comme toutes les prestations à venir ces prochaines semaines. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.