A Paris, le premier concert de rap en drive-in avec Hamza et PLK en tête d'affiche

500 spectateurs pourront être répartis dans 125 véhicules lors de ce concert inédit et conçu pour être compatible avec les règles sanitaires en vigueur. 

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un autre concert en drive-in, ici à Toluca au Mexique le 15 août 2020.  (XIN YUEWEI / XINHUA)

La nouvelle scène hip-hop s'adapte au Covid-19 : le premier concert en drive-in à Paris est prévu le 12 septembre, avec un objectif de 500 spectateurs répartis dans 125 véhicules, ont annoncé lundi 31 août les organisateurs.

Une dizaine d'artistes sont prévus, dont les têtes d'affiche PLK - qui a tout juste sorti un nouvel album, Enna -, Leto, qui vient également de lâcher 100 visages, et Hamza, talent émergent du rap belge qui a collaboré au dernier titre de Lous and the Yakuza, Laisse moi. Le concert est prévu de 17h à 21h (arrivée des véhicules à partir de 16h), au Paris Event Center, Porte de la Villette, dans le XIXe arrondissement de Paris, sur une esplanade de 3 500 m2, en plein air.

Ravel et Mozart entre deux décollages

Ce show est gratuit, sur inscription, sur le principe du "premier arrivé-premier servi" puisque les places sont limitées. Le concert sera également retransmis en live en streaming sur la plateforme Radar, tremplin de la scène musicale urbaine et parrain de l'évènement.

Les autres genres musicaux ont déjà tenté la formule drive-in. Suzane, figure de proue de la scène chanson-électro, a ainsi participé ce week-end à un concert devant des voitures à l'aérodrome de Chaux, près de Belfort. Et l'orchestre symphonique de Montréal avait donné début août une représentation devant 500 voitures rangées sur le parking d'un aéroport international de la ville, avec Beethoven, Ravel et Mozart, entre deux décollages. En juin, le groupe tarbais Boulevard des Airs avait donné un concert à Albi devant un public assis dans des voitures. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.