Piano à queue, manuscrit de "Bohemian Rhapsody"... Découvrez les cinq lots phares de la vente aux enchères des objets de Freddie Mercury

A partir de ce mercredi soir chez Sotheby's à Londres , il sera possible de s'offrir des biens de Freddie Mercury comme son piano à queue Yamaha, la cape et la couronne qu'il portait sur scène ou encore le jukebox de sa cuisine.
Article rédigé par franceinfo Culture avec AFP
France Télévisions - Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 4 min
Freddie Mercury portait cette cape et cette couronne pendant la tournée "The Magic Tour" en 1986. (GUY BELL / SHUTTERSTOCK / SIPA)

Manuscrits des tubes de Queen, meubles, tableaux, bibelots, des milliers d'objets ayant appartenu à Freddie Mercury sont vendus aux enchères à partir de ce mercredi soir chez Sotheby's à Londres. Parmi ces milliers de reliques qui s'apprêtent à être adjugées, en voici cinq qui se distinguent par leur signification, leur prix, leur histoire ou tout à la fois. 

Le piano à queue

C'est l'instrument sur lequel Freddie Mercury a presque tout composé, à partir de Bohemian Rhapsody, selon Gabriel Heaton, de chez Sotheby's. À la recherche d'un piano à la hauteur de ses ambitions, tout en trouvant sa place dans le salon du petit appartement où il vivait alors avec Mary Austin, l'artiste l'a acheté en 1975 pour un millier de livres sterling après des semaines de recherches. Sotheby's l'estime entre deux et trois millions de livres sterling (2,3 - 3,5 millions d'euros).

Ce Yamaha G2 quart de queue était traité par le musicien avec un "respect absolu", selon Mary Austin, héritière de Freddie Mercury. Plus que comme un instrument, il le considérait comme "une extension de lui-même, son véhicule de créativité". Signe de respect s'il en fallait, "il ne fumait jamais au piano ou ne laissait un verre dessus" et faisant en sorte que tout le monde agisse de même, selon Mary Austin, "le piano était toujours impeccable".

Dans la demeure de Freddie Mercury, il était accompagné d'un tabouret deux places garni de soie, datant des années 1920-1930, que Freddie Mercury avait acheté en 1977 chez Harrods. Il est également mis en vente.

Pièce phare de la vente aux enchères, le piano à queue Yamaha de Freddie Mercury était estimé par Sotheby's entre deux et trois millions de livres sterling (2,3 - 3,5 millions d'euros). (DANIEL LEAL / AFP)

Le manuscrit de "Bohemian Rhapsody"

Le titre aurait pu s'intituler Mongolian Rhapsody, selon les 15 pages de ce brouillon sur le papier à l'effigie d'une compagnie aérienne aujourd'hui disparue, "British Midland Airways" portant le calendrier de l'année 1974. Ce manuscrit au crayon à papier et stylo à bille - huit pages sont consacrées aux paroles, sept aux harmonies musicales - permet d'appréhender le processus de création de l'artiste. La pièce est estimée entre 800 000 et 1,2 million de livres sterling (930 000 à 1,4 million d'euros).

Ce brouillon manuscrit de la chanson Bohemian Rhapsody pourrait être vendu entre 800 000 et 1,2 million de livres sterling (930 000 à 1,4 million d'euros). (FRANK FRANKLIN II/AP/SIPA / SIPA)

La couronne et la cape

Freddie Mercury les a portées pendant la tournée "The Magic Tour", où Queen a rempli des stades en 1986. La couronne, avec ses quatre arches, son calot de velours pourpre et sa fausse hermine, est conçue pour ressembler à celle de Saint-Edouard utilisée lors du couronnement des monarques britanniques. La cape, avec ses fleurs de lys, ses 3,27 mètres de long, est quant à elle inspirée de celles du couronnement de Napoléon.

L'ensemble était porté par Freddie Mercury au moment du God Save The Queen de Brian May qui concluait chaque concert de cette tournée, qui fut la dernière du groupe avec son chanteur, jusqu'à sa dernière apparition sur scène, le 9 août 1986. Sotheby's estime l'attirail royal entre 60 000 et 80 000 livres sterling (70 000 à 93 000 euros).

  (DANIEL LEAL / AFP)

Le recueil de poésie

Datant de 1964, année ou la famille de Freddie Mercury a fui Zanzibar à cause de la révolution pour s'installer à Londres, ce livre de poèmes porte les commentaires de l'adolescent "Fred Bulsara" (son vrai nom étant Farrokh Bulsara). On y trouve ses commentaires et jugements – "idées plutôt bonnes" – annotations et dessins, ainsi qu'un poème de sa propre composition au stylo à bille noir. Il est estimé entre 800 et 1 200 livres sterling (925 - 1 390 euros) et proposé lors d'une vente en ligne qui s'achève le 12 septembre.

Le jukebox

Le magnifique jukebox Wurlitzer de 1941 que le chanteur avait acheté pour la cuisine de sa maison, est chargé de 24 disques 78 tours comme Hallelujah I Love Her So de Ray Charles, Rit It Up de Little Richard et Shake, Rattle and Roll de Bill Haley. Il est estimé entre 15 000 et 25 000 livres sterling (17.000-29.000 euros).

Ce jukebox de la marque américaine Wurlitzer est estimé entre 15 000 et 25 000 livres sterling (17 000 - 29 000 euros). (DANIEL LEAL / AFP)

Seront également mis en vente le contenu de sa garde-robe, ses costumes de scènes les plus flamboyants, ses chemisettes hawaïennes, son débardeur Superman ou encore un peigne à moustache. Ces enchères verront aussi se succéder les tableaux qui ornaient l'intérieur du rockeur de légende : des œuvres de Chagall, Dali, Picasso, ainsi que le dernier tableau acheté par l'artiste, un mois avant sa mort, une huile sur toile de James Tissot.

En avril, lors de l'annonce des enchères, Sotheby's avait estimé qu'elles rapporteraient au moins 6 millions de livres (plus de 6,7 millions d'euros). Les bénéfices seront en partie reversés aux fondations Mercury Phoenix Trust et Elton John Aids Foundation, deux organisations impliquées dans la lutte contre le sida. Un choix qui aurait "donné le sourire à Freddie", a déclaré Elton John dans un communiqué de la maison de vente.

Il s'agit selon Sotheby's de la plus importante collection, en volume, concernant une superstar ou une icône culturelle depuis la vente Elton John en 1988, où 2 000 lots s'étaient vendus au total pour 4,8 millions de livres sterling.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.