Regardez le clip artisanal de Michel Gondry pour "Grand Petit Con" de -M-

Pour Matthieu Chedid alias -M-, le réalisateur Michel Gondry a créé pour la première fois un clip entièrement seul et à la main. "Avec des ciseaux, de la colle en bâton et des markers, je peux raconter tout ce qu'il me passe par la tête", explique le cinéaste. Résultat : un clip animé artisanal, à la fois naïf et détraqué, bourré d'énergie, pour "Grand Petit Con". Regardez.

Matthieu Chedid vu par Michel Gondry dans le clip artisanal de \"Grand Petit Con\".
Matthieu Chedid vu par Michel Gondry dans le clip artisanal de "Grand Petit Con". (Michel Gondry)
Parce que Matthieu Chedid fait partie des artistes "gentils", Michel Gondry s'est senti "obligé de ne pas le décevoir et de travailler double", raconte-t-il dans un communiqué au sujet du clip "Grand Petit Con", nouveau single extrait de l'album "Lettre Infinie".

Grâce à son smartphone, suspendu de manière précaire au dessus de sa table de travail, le cinéaste a réalisé de l'animation en déplaçant "des petits bouts de papier qui bougent tout seuls" quand on fait défiler les images. Après avoir songé à engager des graphistes, découpeurs et animateurs, il a finalement décidé de tout faire tout seul "sans l'aide de personne". "Ce n'est pas parfait mais c'est entièrement produit de mes mains", dit-il avec modestie. Le résultat est à découvrir ci-dessous.

Michel Gondry : "Je voulais une destruction totale durant le solo de guitare"

Certaines séquences reflètent les paroles de la chanson, d'autres non. Elles sont souvent le fruit des conversations du réalisateur avec le musicien. "Je ne sais pas qui a pensé à l'accouchement", remarque Gondry. "En tout cas, c'était une bonne entrée en matière pour montrer le con qui arrive en retard pour l'accouchement de sa femme et qui s'évanouit. Egalement, j'ai pensé que commencer par une scène assez crue, provocante, annoncerait la couleur : on ne va pas vous montrer un clip mignon."

D'ailleurs, c'est Michel Gondry qui a voulu la scène du solo de guitare furibard. "Je voulais une destruction totale durant le solo de guitare. Voyez-vous, il me semble que le solo de guitare a une vocation destructive. Sa courte durée fait qu'il doit tout démolir le plus vite possible", élabore-t-il. "Ça défoule, en plein milieu d'une chanson, comme un chien qui s'ébroue."

Le réalisateur Michel Gondry, connu pour ses films "Eternal Sunshine of the Spotless Mind", "L'Ecume des Jours" ou "Soyez sympas, rembobinez", est aussi un admirable clippeur - il en a réalisé presque une centaine. On se souvient en particulier de tous ses clips pour Björk "Human behaviour", "Army of Me" et "Hyper-Ballad", mais aussi de "Je danse le Mia" de IAM, "Protection" de Massive Attack et "Around The World" de Daft Punk.

Matthieu Chedid poursuit sa tournée en France : le 27 mars à Toulon, le 28 mars à Nice, le 29 mars à Montpellier, 4 avril à Brest, 5 avril à Rennes, 6 et 7 avril à Nantes (Saint-Herblain), 10 et 11 avril à Bordeaux (Floirac), 12 avril à Angoulême, 13 avril Pau, 16 avril Dijon, 2 mai Le Mans, 2 mai Caen, 4 mai Rouen (Grand-Quevilly)...toutes les dates sur le site de -M-