Michael Jackson : le CSA saisi avant la diffusion en France du film controversé

Le documentaire coup de poing sur Michael Jackson "Leaving Neverland" continue de faire des vagues, et ce avant même sa diffusion en France prévue dans deux semaines. Le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) a déjà reçu 70 signalements de personnes qui s'indignent de ce qu'elles ont vu dans la bande annonce de ce film.

Michael Jackson en décembre 2002.
Michael Jackson en décembre 2002. (Jim Rayman/ AP /SIPA)
Des personnes ont écrit au gendarme de l'audiovisuel français en exprimant leur choc devant les témoignages accablants et parfois très crus de deux anciens protégés de Michael Jackson que contient ce documentaire. Wade Robson et James Safechuck l'y accusent d'abus sexuels répétés lorsqu'ils étaient enfants, notamment lorsqu'ils séjournaient dans la propriété de la star baptisée Neverland.

Selon Le Parisien, à l'origine de cette information confirmée depuis par le CSA, le gendarme de l'audiovisuel n'a pas prévu de juger le film avant son passage sur M6.

Contesté par les héritiers du "roi de la pop", "Leaving Neverland" a été diffusé en deux parties il y a quelques jours aux Etats-Unis. En France, le documentaire long de 3 h sera diffusé d'une traite le 21 mars sur M6. La chaîne française a décidé de déconseiller cette soirée aux moins de 12 ans.

Afin d'offrir une parole contradictoire à ce film américain très à charge de Dan Reed, la chaîne française a prévu d'offrir à la fois une introduction au documentaire avec un rappel du contexte et un débat d'une trentaine de minutes à l'issue du film.