Paris : 50 ans après "Les Demoiselles de Rochefort", Michel Legrand se replonge dans un "passé émouvant"

Le célèbre compositeur présente une création musicale, ce week-end, sur la mythique scène du Grand Rex à Paris, pour célébrer les 50 ans du film "Les Demoiselles de Rochefort", sorti en 1967.

Michel Legrand le 22 septembre 2016 à Nancy.
Michel Legrand le 22 septembre 2016 à Nancy. (MAXPPP)

Michel Legrand fête les 50 ans des Demoiselles de Rochefort, samedi 30 septembre et dimanche 1er octobre, au Grand Rex à Paris. Le chef-d’œuvre de Jacques Demy avec Catherine Deneuve et Françoise Dorléac sera projeté avant le concert du célèbre compositeur.

Le compositeur Michel Legrand va célébrer les 50 ans des "Demoiselles de Rochefort" au Grand Rex à Paris : le reportage de Laurent Valière
--'--
--'--

C’est juste après le succès inespéré des Parapluies de Cherbourg, en 1964, que Jacques Demy et Michel Legrand imaginent Les Demoiselles de Rochefort, sorti en salles en 1967. Michel Legrand raconte ce "passé émouvant" avec Jacques Demy, son "frère" : "Dans la foulée des Parapluies de Cherbourg, on a voulu faire un film très différent, se souvient-il. Cette-fois ci joyeux, riant, sautant, dansant... Une comédie musicale vraiment à l'américaine. Alors, j'ai dit à Jacques : 'Si on fait une comédie à l'américaine, il faut des Américains.'

Et, pour moi, la comédie musicale américaine, c'est Gene Kelly. On prend l'avion, on va voir Gene, on lui propose ça, il accepte. Et nous voilà partis dans notre aventure.Michel Legrand, compositeurà franceinfo

La partition des Demoiselles de Rochefort sera jazz. Au Grand Rex, le compositeur créera une suite inédite autour de cette musique. "J'ai pris tous les thèmes du film et je les ai écrits pour un bildband de jazz, c'est-à-dire de cuivres, de saxophone et, moi au piano, explique Michel Legrand. On va s'amuser et puis on va montrer que le jazz est dans toutes les partitions de ce film, ce qui me réjouit."

L'hommage du réalisateur de La La Land

Les Demoiselles de Rochefort ont inspiré jusqu’à Hollywood. Notamment Damien Chazelle, le réalisateur de La La Land, qui l’a dit en personne à Michel Legrand. "Damien Chazelle est arrivé avec son musicien et il m'a dit : 'J'ai fait le film pour vous parce que j'ai vu Les Parapluies de Cherbourg 23 fois, les Demoiselles de Rochefort 25, et j'avais envie de faire un film exactement comme Jacques Demy et vous. J'étais tellement impressionné, me dit-il, par ce film-là, que je voulais m'en débarrasser et en faire un comme le vôtre'."

C'est très beau et très chaleureux de sa part. Ce n'est pas une copie, mais c'est un hommage et c'est bien.Michel Legrand, compositeurà franceinfo

Quant au film La La Land, Michel Legrand ne tarit pas d'éloges : "J'ai trouvé magnifique, j'ai trouvé plein d'énergie, plein d'idées. La première scène où ils dansent sur le toit et tout ça. C'est formidable."

À 85 ans, Michel Legrand se dit ravi de voir que sa musique est toujours aussi célèbre et connue. "Que ça me survive, je ne sais pas, vous savez quand on est mangé par les asticots, ça a moins d'importance je crois, confie-t-il, mais quand on est vivant, c'est très plaisant." En revanche, le compositeur refuse toute idée d'une reprise des Demoiselles de Rochefort. "Il n'est pas question de faire des remakes. Je hais les remakes !"