"V'lan dans l’œil" au Théâtre du Châtelet : un ovni de l’opéra-bouffe délirant et avant-gardiste

A l’affiche du Théâtre du Châtelet, "V’lan dans l’œil" (1867) est un opéra-bouffe déjanté et surréaliste de l’injustement oublié Hervé. Un compositeur à l’humour aiguisé dont on a pu apprécier ces dernières années "Mamz’zelle Nitouche" et "Les Chevaliers de la Table ronde".

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
V'lan dans l'oeil (ERIC BOULOUMIE)

Au milieu d’un décor villageois kitchissime avec guirlandes électriques, clocher, et baraques foraines, un carton annonce la couleur : nous allons assister à une parodie du Freischütz, cet opéra romantique allemand qui chérit les chœurs de chasseurs, les concours de tirs et les rebondissements amoureux improbables ! 

Concours de tir

Et on ne va pas être déçus… Monsieur le Marquis (Flannan Obé, extravagant en fin de race) a trouvé la parade pour se débarrasser de sa fille toquée de menuiserie ("Peu importe le mari que l’on me destine, tant qu’il rabote bien !") : il accordera la main de Fleur-de-Noblesse au vainqueur du concours de tir !

V'lan dans l'oeil de Hervé au théâtre du Châtelet (ERIC BOULOUMIE)

Les belles voix de Lara Neumann et Damien Bigourdan

Entre temps nous nous attacherons à Dindonnette (Lara Neumann au beau chant clair), abandonnée enfant dans un carton à chapeau et folle de son Alexandrivore (désopilant Damien Bigourdan). Celui-ci, qui est le meilleur tireur du village, veut tout de même participer au concours pour ne pas entacher sa réputation, avec le risque de devoir épouser… celle qu’il n’aime pas.

Lara Neumann (Dindonnette) et Damien Bigourdan (Alexandrivore) dans V'lan dans l'oeil (ERIC BOULOUMIÉ)

Olivier Py très drôle en Marquise 

Mis en scène par Pierre-André Weitz et dirigés par Christophe Grapperon, spécialiste des musiques joyeuses de ce temps-là, une foultitude de personnages surgiront encore, certains superflus, d’autres bien dessinés comme le bailli (Jean-Damien Barbin, acteur à la forte présence) ou la marquise (en la personne d’Olivier Py qui a répondu à la sollicitation de Weitz, son scénographe et cette fois metteur en scène, en recyclant sa Miss Knife avec délice). Py est très drôle et méconnaissable.

Olivier Py en Marquise dans "V'lan dans l'oeil" (ERIC BOULOUMIÉ)

Une troupe survitaminée 

On rit de bon cœur, on résiste à quelques longueurs (dommage que les passages parlés, pas toujours très drôles, n’aient pas été "rabotés"), emportés par les mélodies délirantes (La Langouste atmosphérique qui fut un triomphe à l’époque) et par l’abattage d’une troupe survitaminée, issue en majorité de la compagnie Les Brigands.  

"V'lan dans l'oeil"
Théâtre du Châtelet
Place du Châtelet 
Du 16 au 23 juin 2021 à 20h et 15h

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Opéra

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.