Qui est Farrah El-Dibany, la mezzo-soprano qui a interprété la "Marseillaise" au Champ-de-Mars après le discours d'Emmanuel Macron ?

Son interprétation de l'hymne national après le discours du président réélu a été remarquée, dimanche soir.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le président réélu Emmanuel Macron et la mezzo-soprano Farrah El-Dibany le soir du second tour au Champ-de-Mars, le 24 avril 2022, à Paris. (LUDOVIC MARIN / AFP)

Elle a eu l'honneur de conclure le discours d'Emmanuel Macron, président fraîchement réélu, après le discours prononcé au Champ-de-Mars. La mezzo-soprano égyptienne Farrah El-Dibany a entonné La Marseillaise, dimanche 24 avril, en point final de l'allocution du locataire de l'Elysée. Ce dernier était arrivé sur ce lieu emblématique parisien, où trône la tour Eiffel, au son de l'Ode à la joie, de la 9e symphonie de Beethoven, l'hymne européen.

>> Suivez en direct les réactions du second tour de l'élection présidentielle

Née à Alexandrie, Farrah El-Dibany est la première chanteuse lyrique égyptienne et arabe à avoir intégré l'académie de l'Opéra de Paris (en 2016), expliquait Radio France il y a trois ans. "Quand on chante de l'opéra, il faut attaquer la note et non venir par en dessous. Pour la musique orientale, et même la musique pop, par contre, on commence souvent en dessous et on fait comme un portamento [glissement d'une hauteur de note à une autre] inversé", expliquait-elle alors. "Ce n'était pas facile de changer ça car cela me vient naturellement. Quand je chante avec beaucoup d’émotion, cela revient de temps en temps, mais légèrement."

Farrah El Dibany dans le rôle de Carmen dans une adaptation à Rheinsberg (Allemagne), le 1er août 2017. (BERND SETTNIK / DPA VIA AFP)

En juin 2019, au Hall de la chanson, à Paris, elle avait également incarné la chanteuse Dalida, sa compatriote, lors d'un récital de chanson française. La même année, elle a également remporté le Prix lyrique de l'Arop de la meilleure chanteuse d'opéra.

L'artiste avait interprété un extrait de Carmen, de Georges Bizet, lors de la remise de prix, un personnage qu'elle a souvent interprété sur scène, au point, dit-elle dans un blog du Monde, d'être "en extase" quand elle chante ce rôle. En mars dernier, Farrah El-Dibany a également été décorée de la médaille de l'Ordre des arts et des lettres par l'ambassadeur de France en Egypte, Marc Baréty.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Opéra

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.