Rencontre avec Olivier Vasseur, psychologue et contre-ténor, fasciné par le chant des castrats

Olivier Vasseur a 44 ans. Psychologue à Avranches, il a une passion : le chant, et dans un registre peu fréquent mais très apprécié, celui de contre-ténor. Il aurait pu rêver d'une trajectoire à la Philippe Jaroussky, mais sa vocation a été contrariée par... un professeur de chant ! Aujourd'hui il donne des récitals pour le plaisir en Normandie.

Olivier Vasseur
Olivier Vasseur (France 3 / Culturebox)
Dans l'église de Brécey, dans la Manche, résonne le "Stabat Mater" de Vivaldi, une des oeuvres  les plus célèbres pour contre-ténor. La voix cristalline est celle d'Olivier Vasseur. Il a découvert son talent à vingt ans grâce au film "Farinelli" dans lequel Gérard Corbiau racontait l'histoire du célèbre castrat.

"Un homme ne chante pas avec cette voix-là"

Cette voix si particulière, Olivier Vasseur l'avait en lui mais sa vocation a été contrariée par un professeur indélicat :

C'est quelqu'un de la vieille école qui voulait me donner des cours de chant. Il n'était pas très ouvert et il m'a dit : un homme ne chante pas avec cette voix là !

Si aujourd'hui Olivier raconte cette anecdote avec un léger sourire, quand il a entendu ça, il a arrêté de chanter pendant 25 ans.

Reportage France 3 Normandie : N. Dalaudier / J. Hamard / X. Gerard
L'an dernier, Olivier Vasseur parvient à rencontrer Nicole Fallien, la professeure d'un certain Philippe Jaroussky. Elle ne tarit pas d'éloges sur ce psychologue à la voix d'ange qu'elle fait travailler toutes les deux semaines. Malgré les compliments de ce réputé professeur, Olivier Vasseur parvient à garder les pieds sur terre. La tête dans les étoiles du baroque, il réussit à donner des concerts de temps en temps.