"Pelléas et Mélisande", l'opéra de Debussy qui a cassé les codes à l'Auditorium de Dijon

Monté en 2017 au Théâtre des Champs-Elysées, l'unique opéra de Debussy est à l'affiche de l'Auditorium de Dijon jusqu'au dimanche 10 novembre. 

Pelléas et Mélisande à l\'Opéra de Dijon
Pelléas et Mélisande à l'Opéra de Dijon (@GILLES ABEGG)

Pelléas et Mélisande l'unique opéra composé par Claude Debussy est à l'affiche de l'Auditorium de Dijon jusqu'au dimanche 10 novembre. Eric Ruf signe la mise en scène de cette histoire d'amour impossible sous la direction musicale de Nicolas Krüger.

Théâtre et musique sur le même plan

A sa création en 1902, Pelléas et Mélisande apparaît comme l'oeuvre qui casse les codes de l'art lyrique. Debussy ne fait pas le choix de grandes déclamations lyriques caractéristiques de l'opéra romantique du 19e siècle. Comme l'explique Nicolas Krüger, le directeur musical, "il cherche à ce que les chanteurs soient tout le temps compréhensibles, à ce que le poème passe au public ; à ce qu'on soit tout le temps en prise avec le texte. Il veut que la musique apparaisse seulement au moment où elle est absolument nécessaire."

Lumineuse Mélisande dans un sombre univers

C'est Eric Ruf, administrateur général de la Comédie Française qui a signé la mise en scène de ce Pelléas et Mélisande en 2017 au Théâtre des Champs Elysées. Il a placé cette histoire d'amour dans une ambiance sombre et suffocante. Un choix qui permet de jouer le contraste avec une Mélisande lumineuse comme le souligne Julien Fisera qui assure la reprise de la mise en scène à Dijon.

Pelléas et Mélisande à Dijon
Pelléas et Mélisande à Dijon (@GILLES ABEGG)

L'histoire de Pelléas et Mélisande

Au cœur d’une forêt profonde, le prince Golaud découvre une jeune femme mystérieuse, en pleurs près d’une fontaine. Elle ne lui dit que son nom, Mélisande, mais accepte de le suivre au château d’Arkel, le vieux roi d’Allemonde, où elle l’épouse.

Dans cette bâtisse vieille et froide, où le soleil ne pénètre jamais et où la tristesse semble suinter des murs-mêmes, une étrange complicité naît entre la jeune épouse et son beau-frère Pelléas, jeune homme rêveur qui lui apporte un peu de lumière. Sous le regard absent du vieux Roi, le destin resserre peu à peu les fils de la tragédie…

Pelléas et Mélisande à l'Auditorium de Dijon les 6, 8 et 10 novembre