Au festival des "Soirées lyriques", Carmen sublime l'amphithéâtre gallo-romain de Sanxay

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
De l'opéra dans un lieu emblématique du patrimoine : c'est ce que proposent les "Soirées lyriques" de Sanxay, dans la Vienne. Cette année, c'est Carmen qui retenu l'attention des organisateurs.
France 3 Nouvelle-Aquitaine
Article rédigé par
Faustine Mazereeuw - franceinfo Culture
France Télévisions Rédaction Culture

De l'opéra dans un lieu emblématique du patrimoine : c'est ce que proposent les "Soirées lyriques" de Sanxay, dans la Vienne. Cette année, c'est l'opéra de Carmen qui a été retenu par les organisateurs. 

Après un an d'absence liée au Covid-19, Carmen de Georges Bizet redonne vie aux Soirées lyriques. Plus de 2000 personnes ont assisté à la première soirée en plein air et dans un lieu remarquable du patrimoine : l'amphithéâtre gallo-romain de Sanxay, dans la Vienne.

Jugé scandaleux lors de ses débuts à l'Opéra-Comique de Paris, Carmen devient au fil du temps une référence internationale et résonne encore aujourd'hui. "Parfois on dit que Carmen est immorale, moi je ne crois pas. Carmen est une femme libre, une femme en avance sur son temps et je trouve ça assez formidable", témoigne un spectateur. Dans l'opéra, la bohémienne cigarière séduit tour à tour le bridagier Don José et Escamillo, un célèbre toréador. Finalement tuée par l'un de ses amants, Carmen trouve encore un écho de nos jours avec des questions telles que la liberté des femmes et les féminicides. 

Des voix locales et internationales

Ce n'est pas la première fois que Carmen est à l'affiche à Sanxay mais le public ne s'en lasse pas. "C'est le troisième Carmen que je vois et je ne me rappelais pas d'avoir vu des danseuses comme ça. C'est une très jolie mise en scène", s'enthousiasme une festivalière. Pour le directeur musical Roberto Rizzi-Brignoli, chaque nouvelle représentation amène de la nouveauté. “C’est toujours une surprise de rencontrer des solistes différents qui amènent des émotions différentes, des caractères différents, une énergie et une voix différentes, donc pour nous c’est toujours une belle surprise”, déclare-t-il. La particularité de ce spectacle : le mélange des petites voix locales avec des solistes et des choristes de renommée internationale, comme la mezzo-soprano géorgienne Ketevan Kemoklidze qui incarne Carmen. 

Festival des Soirées lyriques, jusqu'au 14 août à l'amphithéâtre gallo-romain de Sanxay.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.