Musique : zoom sur la Folle Journée de Nantes

La Folle Journée de Nantes a été crée il y a 25 ans par René Martin. Le thème de cette année était l'exil. 

FRANCE 3

Méfiez-vous de l'eau qui dort, car à Nantes, chaque début d'année, on aime être un peu fou. Pendant 5 jours, ils sont ainsi des milliers à se presser à la cité des Congrès, mélomanes avertis ou néophytes curieux d'apprendre. 

Un thème qui permet de rassembler

Orchestres symphoniques, petites formations, solistes, plus de 2 000 musiciens ont répondu à l'appel de la folle journée et de sa thématique cette année : l'exil, "une thématique qui a traversé beaucoup de compositeurs, beaucoup de siècles aussi, et qui permet de rassembler" pour Joëlle Kerivin, directrice générale de la Folle Journée de Nantes. "Elle a cette très belle chose, qui est qu'elle nous ramène à beaucoup d'humanité". Effervescence et grande diversité cette année, à l'image d'un concert plutôt insolite : l'auteur-compositeur Piers Faccini, entouré de musiciens africains, preuve que la musique transcende les frontières et s'enrichit des différences. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Les pianistes Emmanuel Strosser et Claire Desert en 4 mains, lors du festival de musique classique La folle journee de Nantes en 2003.
Les pianistes Emmanuel Strosser et Claire Desert en 4 mains, lors du festival de musique classique La folle journee de Nantes en 2003. (MAXPPP)