Cet article date de plus de cinq ans.

Musique : Yann Tiersen, enfin chez lui

Plusieurs vies, plusieurs périodes, plusieurs sons, plusieurs succès. La carrière de Yann Tiersen s'étire depuis 25 ans avec une constante : l'envie de raconter et d'explorer. Son dixième album, "All", est le premier enregistré dans son tout nouveau studio situé sur l'île d'Ouessant.

Article rédigé par Yann Bertrand
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
Yann Tiersen a passé plusieurs mois à retaper l'Escale, une ancienne discothèque sur l'île d'Ouessant, pour la transformer en studio. (Frédéric Dugit / MaxPPP)

Il l'avait longtemps espéré, et l'a patiemment construit : An Eskal ("L'Escale"), studio d'enregistrement, salle de concert au coeur d'Ouessant. "Moi j'ai toujours enregistré chez moi, dit-il, et je n'ai jamais pu bénéficier de ce truc d'enregistrer dans un studio d'envergure, avec du temps".

Forcément, ce dixième album, le premier enregistré là-bas, est historique. Pour Yann Tiersen, l'attachement à la terre est primordial, et il s'entend dans chaque note de chaque instrument dont il joue, du violon au piano. La musique s'enrichit des sons de la nature, des grands espaces et des bords de mer enregistrés ça et là. Le disque lui-même s'ouvre sur Tempelhof, un titre en hommage à cet ancien aéroport berlinois récupéré par les habitants, qui en ont fait un mini-paradis de loisirs et de verdure. Il y a évidemment un message derrière, un optimisme certain. Citant le philosophe Arne Naess, fondateur de la "deep ecology" : "Je suis très pessimiste pour le XXIe siècle mais énormément optimiste pour le XXIIe".

C'est un peu l'avenir du monde : peut-être que la nature peut réinvestir les villes

Yann Tiersen

L'ouverture se fait sur la langue aussi, le suédois et le féroïen invités par endroits, mais surtout le breton, langue bien vivante et vibrante.

Juste parce qu'il y a du breton, ce serait folklorique ? C'est complètement con ! Le breton est une langue comme une autre, pour exprimer des choses

Yann Tiersen

Ouverture enfin sur le titre même du disque. All, "tous" en anglais, mais aussi "les autres" en breton. L'altérité embrassée d'un Yann Tiersen, les notes toujours ouvertes sur le monde.

Yann Tiersen, bien ancré dans ses envies d'ici et d'ailleurs

Yann Tiersen, All (Mute). Album disponible. En tournée, les 11 et 12 mars à Paris (Salle Pleyel).

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.