Cet article date de plus de trois ans.

Musique : Noel Gallagher, pop en stock

Noel Gallagher sort vendredi "Who Built The Moon ?", son troisième album solo après l'expérience Oasis. Un retour multi-directionnel, loin de ce qu'on croyait être son univers, qui donne l'image d'un chanteur et d'un homme sûr de son art.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Noel Gallagher sort son troisième album solo post-Oasis. (LAWRENCE WATSON)

Disons-le tout de suite : il y a de quoi être surpris à la première écoute de Who Built The Moon ?, troisième album solo du Mancunien, sous le nom de Noel Gallagher's High Flying Birds. À l'image de ce titre, Holy Mountain, et son refrain emballé par un flûtiau.

Loin de la britpop, loin du rock pur et dur, Noel Gallagher a choisi de faire feu de tout bois. Pour ce qui est son troisième album solo après la fin d'Oasis, il s'est enfermé en studio avec David Holmes, brillant compositeur, notamment de bandes originales pour Steven Soderbergh. "Je me suis placé entre les mains d’un producteur, en le laissant décider de la direction, du genre d’album que je devrais faire, explique Noel Gallagher. On n’avait pas de véritable plan, on ne s’est pas dit que ce disque devait être ceci ou cela, ce sont les chansons qui ont décidé".

Bien sûr il y a toujours de la qualité mais la musique populaire est vraiment horrible, putain !

Noel Gallagher, chanteur

Pour ce disque, Noel s'est aussi bien entouré de ses amis, Paul Weller et Johnny Marr notamment. L'aîné des frères Gallagher est sûr de son fait, apaisé, et cela s'entend sur cet album. Lui ne passe pas son temps à insulter son frère. Il semble avoir vraiment fait le deuil d'Oasis. Noel Gallagher se concentre sur l'époque, troublée, pas au point d'en faire des chansons même si forcément il y pense, en tant qu'artiste. "L’une de mes villes préférées au monde, Paris, a été victime de choquantes et horribles attaques terroristes et le Bataclan, un endroit où j’ai joué, sera marqué à jamais par ça… Je ne crois pas qu’on puisse résumer tout ça en une phrase, ou même dans une chanson."

Ces enfoirés de terroristes détestent la chanson, alors chantons. S’ils doivent venir pour me tuer, alors je leur donnerai une raison de le faire

Noel Gallagher, ex-membre d'Oasis

Who Built The Moon ? ou la découverte d'un Noel Gallagher bien plus complexe, ouvert et intense qu'on l'imaginait.

Noel Gallagher fait feu de tout bois pour son troisième album solo
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Musique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.