Cet article date de plus d'un an.

Enquête France 2 Musique : les faux chiffres du nombre d'écoutes sur les plateformes de streaming

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 6 min
Musique : enquête sur les faux chiffres du streaming
Article rédigé par France 2 - L. Gublin, S. Pichavent, F. Daireaux, N. Berthelot
France Télévisions
France 2
Ils sont devenus le nerf de la guerre dans l'industrie musicale. Certains artistes n'hésitent ainsi pas à tricher, et acheter de faux "streams" en ligne pour faire gonfler leurs statistiques.

La musique s'écoute aujourd'hui en ligne, sur des plateformes de streaming, comme Deezer, Apple ou Spotify. Chaque fois qu'un morceau est écouté, la rémunération et la cote de l'artiste augmentent. Mais depuis quelque temps, certains chiffrent semblent sonner faux.

Plusieurs rappeurs dénoncent dans leurs textes l'achat d'écoutes. Contacté, un attaché de presse reconnaît que certains de ses artistes "le font", mais "ne veu[t] pas le savoir". 

Entre 7 et 10% des streams seraient frauduleux

Selon les informations de France Télévisions, entre 7 et 10% au moins des streams seraient frauduleux, essentiellement dans le rap, la musique la plus écoutée en ligne. "On a une part des streams des plus grands succès qui sont probablement faux, ou probablement gonflés", explique Sophian Fanen, journaliste pour Les Jours.

Certains sites vendent des écoutes : 7 euros pour 1 000 streams, et moins de 3 000 euros pour le million de fausses écoutes. Dans l'industrie musicale, la grogne monte. En France, deux plaintes pour complicité d'escroquerie viennent d'être déposées par la Sacem. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.