Le maître de la chanson libanaise Wadih el-Safi est mort

Wadih el-Safi, un géant de la chanson libanaise de renommée arabe, est décédé vendredi soir à l'âge de 92 ans, rapporte l'Agence nationale d'information (ANI).

Le maître de la chanson libanaise  Wadih el-Safi devant son public en 2010 à Damas
Le maître de la chanson libanaise  Wadih el-Safi devant son public en 2010 à Damas (LOUAI BESHARA / AFP)
Il était chez son fils à Mansourié (près de Beyrouth) lorsqu'il s'est senti indisposé vers 19H30 (16H30 GMT). Il a été immédiatement transporté à l'hôpital où il est décédé", a indique l'agence.
La voix puissante, souvent surnommé "la voix du Liban", Wadih el-Safi appartient à la génération d'or de la chanson libanaise mais aussi arabe, tout comme la diva libanaise Feirouz.
Portant la triple nationalité libanaise, française et brésilienne, il fait également partie de la génération qui a contribué au renouveau de la chanson libanaise, un mouvement mené par les frères Rahbani.
Le compositeur et chanteur égyptien, Mohammad Abdel Wahab, s'extasiera devant son talent, affirmant qu'"il est impossible que quelqu'un soit doté d'une telle voix".
Auteur de 3.000 chansons, Wadih et-Safi est connu surtout pour ses thèmes populaires mais aussi pour avoir mis en musique des poèmes libanais et arabes.

Il était marié et père de quatre fils et deux filles.