Cet article date de plus d'un an.

Le groupe franco-argentin Cuarteto Tafi dévoile en exclusivité le clip splendide de "Yo Soy el Indigo", avec Leïla Martial en invitée

À la veille de la sortie de son quatrième album, "Amanecer", le quartette fondé à Toulouse dévoile jeudi 18 mars, en exclusivité pour Franceinfo Culture, le clip au souffle poétique, empreint d'un message symbolique, de la chanson "Yo Soy el Indigo" ("Je suis l'indigo"), à laquelle la chanteuse Leïla Martial a participé.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Leïla Martial et Leonor Harispe dans le clip de "Yo Soy el Cielo" de Cuarteto Tafi (CAPTURE D'ÉCRAN)

Cuarteto Tafi, quartette franco-argentin formé à Toulouse il y a huit ans, fusionne des cultures musicales de différents continents autour de la chanteuse Leonor Harispe : le bouzouki grec de Ludovic Deny, la guitare et l'oud de Matthieu Guenez, les percussions afro-latines de Frédéric Theiler.

En préambule au lancement officiel, vendredi 19 mars 2021, de leur quatrième album Amanecer ("Aube"), la formation dévoile ce jeudi, pour Franceinfo Culture, le somptueux clip de la chanson Yo Soy el Indigo ("Je suis l'indigo"), un titre à la dimension mystique et philosophique. Cuarteto Tafi a invité pour l'occasion la chanteuse Leïla Martial, bien connue des amateurs de jazz et de musiques improvisées, artiste vocale 2020 aux Victoires du jazz.
.

Yo Soy el Indigo (Paroles : Leonor Harispe. Musique : Deny, Guenez, Theiler), extrait de l'album Amanecer (sortie : 19 mars 2021 chez Tierradentro). Clip réalisé par Cédric Gleyal / Uriprod.

Une chanson inspirée par le drame de George Floyd et les violences policières

L'écriture des paroles de la chanson a été inspirée par le meurtre de l'Afro-Américain George Floyd par un policier, le 25 mai 2020 à Minneapolis, explique Leonor Harispe dans un texte de présentation de Yo Soy el Indigo, évoquant aussi les incidents survenus en France. "Nous non plus nous ne pouvions plus respirer", écrit-elle en allusion aux supplications ("I can't breathe", "je ne peux pas respirer") de Floyd avant de mourir. "Indignée par les violences policières des dernières manifestations en France, j'avais besoin d'écrire ma colère et de la rendre musicale."

Quant au bleu indigo mis en avant dans la chanson et le clip, il évoque "cette couleur vieille de 7000 ans que de nombreuses civilisations ont longtemps utilisée pour teindre et écrire, pour se libérer et combattre l'oppression". Dans la chanson, Leonor Harispe clame ainsi : "Je suis la branche de l'arbre que tu n'as pas réussi à briser, parce que je suis l'indigo."

Album engagé et humaniste

Amanecer, le quatrième album de Cuarteto Tafi, est traversé par différentes thématiques sociales et simplement humanistes, comme l'exil, la révolte, l'amour, l'amitié. D'autres chansons ont été dévoilées ces dernières semaines en prévision de la sortie de ce beau disque engagé : Somos de la Tierra, puis Canto del Sur, un hommage aux luttes sociales lancées en résistance aux assauts néo-libéraux observés ces dernières années en Amérique latine par le quartette.


Au cours de l'hiver, le groupe Cuarteto Tafi a participé à l'édition 2021 d'Au fil des voix, à Paris, une édition intégralement numérique (Covid-19 oblige) postée initialement sur le site du festival, désormais disponible sur YouTube. Leur concert a été diffusé le 15 février 2021.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Musique du Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.