Le DJ Martin Solveig fait son retour aux platines pour l’ouverture du festival Nuits du Sud de Vence

Après 18 mois d’arrêt forcé, Martin Solveig a choisi Vence pour son premier concert d’après-covid. Le DJ star a fait l’ouverture des 22e Nuits du Sud et donné le ton de ces dix jours de fête malgré les restrictions sanitaires, devant 2500 spectateurs survoltés. Le festival dure jusqu'au 18 juillet.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Le DJ et producteur Martin Solveig aux Nuits du Sud de Vence (Alpes-Maritimes), le 8 juillet 2021. (CAPTURE D'ÉCRAN FRANCE 3 / Nassim TIRECHE)

25 ans de carrière, des sets dans le monde entier, l’un des DJ et producteur français les plus célèbres avait des fourmis dans les doigts après 18 mois sans concerts. Et c’est à Vence qu’il a choisi de rallumer ses platines avant d’entamer une tournée internationale, invité en ouverture du festival Nuits du Sud. Une première soirée que Martin Solveig enflammée avec ses plus grands tubes devant 2500 spectateurs et une furieuse envie de faire la fête des deux côtés.

J'ai prévu d’essayer de profiter de chaque seconde, parce que maintenant, on s’est rendu compte que chaque seconde comptait. Et donc j’ai préparé quelque chose autour de mes morceaux car j’ai la chance d’avoir une connexion importante avec le public français qui connait bien mes titres, les plus anciens comme les plus récents.

Martin Solveig

Solveig Nuits du Sud

Rumba congolaise pour s’échauffer

Pari réussi pour Solveig qui a mis le feu à la Place du Grand Jardin de Vence. Mais avant de se déhancher sur ses titres les plus célèbres, les 2500 spectateurs (trois fois moins qu’une édition normale pour cause de restrictions sanitaires) ont eu droit à un petit échauffement avec celui que l’on surnomme le "roi de la rumba congolaise", Sam Mangwana. A 76 ans, le chanteur qui a sorti un nouvel album en début d’année, continue d’ambiancer les foules sur toutes les scènes du monde, tout en livrant quelques messages aux jeunes générations : "Ce qui m’anime, c’est de faire passer ces messages. Le monde évolue. Nous sommes en train de vivre de nouvelles choses, de nouvelles calamités, ça fait partie de la nature et il faut s’y faire. Et moi j’ajoute justement mon petit grain de sel, pour donner de la joie".

La 22e édition des Nuits du Sud se poursuit jusqu’au 18 juillet, avec ce samedi, Uriel Herman Quartet et Pierpoljak, Thomas Fersen et Zouk Machine dimanche 11, Elida Almeida et Clinton Fearon le 15, Christine Salem et Danakil le 16, Blick Bassy et Claudio Capéo le 17, et enfin en clôture de cette édition particulière le 18, Yilian Canizares et Black M. Bref, une programmation fidèle aux valeurs du festival vençois qui depuis sa création en 1998, met en avant et défend les musiques de tous les horizons et de toutes les cultures.

 

Festival Nuits du Sud - jusqu'au 18 juillet 2021 - Place du Grand Jardin, 06140 Vence - Informations et réservations en ligne ou au 04 93 58 40 17. Tarifs : 30,80€ / 25,80€ / gratuit pour les moins de 10 ans. Pass sanitaire exigé et masque obligatoire dans l'enceinte du festival.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Musique du Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.