João Gilberto : quatre stars brésiliennes de la chanson lui rendent hommage en musique

Caetano Veloso, Rosa Passos, Gilberto Gil et João Bosco ont pris leur guitare pour interpréter des chansons immortalisées par João Gilberto, disparu samedi.

João Gilberto vers 1970
João Gilberto vers 1970 (TOM COPI / MICHAEL OCHS ARCHIVES / GETTY IMAGES)

Depuis samedi soir, de très nombreux artistes brésiliens ont témoigné, sur scène ou sur les réseaux sociaux, de l'importance et de l'influence majeure que représentait à leurs yeux João Gilberto, mort samedi 6 juillet à Rio à l'âge de 88 ans et dont les obsèques ont eu lieu lundi. Certains d'entre eux ont salué sa mémoire en reprenant une chanson de son répertoire.

Il y a beaucoup de respect et d'émotion dans les hommages musicaux rendus par Caetano Veloso, Rosa Passos, Gilberto Gil - en duo avec Roberta Sá - et João Bosco. Tous ont grandi dans un Brésil musical révolutionné par la bossa nova et la voix fascinante qui l'a portée, celle de João Gilberto.

Caetano Veloso chante "Chega de Saudade" avec ses fils

Dimanche à Ponta Delgada, aux Açores, Caetano Veloso, actuellement en tournée avec ses trois fils musiciens Moreno, Zeca et Tom, a rendu hommage à João Gilberto, "la personne la plus importante de l'histoire de la musique populaire brésilienne", selon les mots du chanteur postés sur Facebook et Instagram. Ils ont chanté ensemble Chega de Saudade (1958), chanson de Tom Jobim et Vinícius de Moraes emblématique de la bossa nova, et qui ouvrait le premier album solo éponyme de João Gilberto (1959). Au moment d'enchaîner sur la suite du concert, Moreno Veloso a déclaré sur scène : "Toutes les notes de ce show sont jouées pour lui. Toutes."

Rosa Passos, émue, chante "Hô bá lá lá lá"

"Tout ce que je sais, je l'ai appris avec João. Maintenant, il va jouer pour Dieu", dit Rosa Passos à la fin de sa vidéo. L'artiste ne s'en cache pas : la grande influence de sa vie, c'est João Gilberto. Lundi, elle a rappelé sur Instagram et Facebook qu'on l'avait qualifiée par le passé de "João Gilberto en jupe", un surnom qu'elle assure avoir vécu comme "un honneur et une grande responsabilité". Comme lui, elle est adepte du guitare-voix, des mots parfois chuchotés, de l'épure. Dès dimanche, très émue, elle a posté une reprise bouleversante de Hô Bá Lá Lá Lá (1959), l'une des rares chansons signées du "Mythe" João Gilberto qui était avant tout un immense interprète et créateur de climats. Un peu plus tôt, elle avait écrit sur Facebook et Instagram : "Mon maître, mon idole, ma principale référence, est parti chanter au ciel." Et elle a partagé une autre chanson qu'elle avait dédiée à João Gilberto, Essa é pro João (2004).

Gilberto Gil et Roberta Sá reprennent "Chega de Saudade"

Lors des balances précédant un concert à Londres, Gilberto Gil à la guitare et la chanteuse Roberta Sá ont interprété, comme l'a fait Caetano Veloso au Portugal, un extrait de Chega de Saudade"Pour João la musique, la poésie et l'amour", écrit l'équipe de Gilberto Gil sur sa page Facebook et sur Instagram.

João Bosco chante "Milagre"

Filmé dans la pénombre avec un smartphone, le chanteur-guitariste virtuose reprend Milagre, l'un des classiques de Dorival Caymmi, légende de la musique populaire brésilienne. João Gilberto, Bahianais de naissance comme Caymmi qu'il admirait, avait ajouté cette chanson à son répertoire. Dans l'album Brasil (1981), il la chante en trio avec Caetano Veloso et Gilberto Gil, ses illustres disciples, et c'est juste splendide. Tout comme l'hommage de João Bosco, hélas trop court.