Cet article date de plus de trois ans.

Musique : "Amour chien fou", l'œuvre intense d'un Arthur H sous toutes ses facettes

Arthur H sort vendredi le double album "Amour chien fou", un long voyage effectué à deux avec Léonore Mercier, plasticienne sonore, né de pérégrinations à travers le monde. Un disque intense, hors du temps et des modes, et pour tout dire superbe.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Arthur H rend un magnifique hommage à son père Jacques Higelin, en 2008, dans sa chanson Cosmonaute père et fils. (Yann Orhan)

Un double album, 18 chansons, 1h23 de musique... Avec Amour chien fou, qui sort vendredi 26 janvier, Arthur H a pris des risques, sans militantisme cependant : "Je crois encore à la longueur, à l'attention, même si j'adore aussi les playlists".

Mais voilà, Amour chien fou est d'une logique implacable : deux faces, l'une faite de ballades et de douceur, l'autre faisant la part belle au côté fou, punk et disco d'un artiste qui aime à l'être sur scène.

Avec sa compagne Léonore Mercier, plasticienne sonore, Arthur H est parti au bout du monde presque par hasard, dans un voyage du Mexique à Bali en passant par Tokyo, pour capter et enregistrer l'essence même de ce nouvel album. Même si dit-il, "je crois surtout au voyage intérieur".

On fait ce qu'on aime finalement, j'aime autant écouter James Brown, Fela et de l'électro, que Brian Eno [...] J'aime les états dans lesquels ça me met, donc j'ai envie d'être dans ces états

Arthur H

Résultat, un voyage quand même, un chemin sensoriel et émouvant, des hauts et des bas, des chansons d'amour et un hommage non prémédité à la chanteuse Lhasa. Bref, tout ce qui fait Arthur H.

Avec une beauté moderne, une inventivité et une folie irrépressibles, Arthur H signe bien de son nom cet Amour chien fou, de l'identité d'un chanteur qui, la cinquantaine passée, propose peut-être ici sa plus belle œuvre.

Arthur H et son nouvel album "Amour Chien Fou" : "On va chercher en soi des choses qu'on a oubliées" (le reportage de Yann Bertrand)
écouter

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.