Motown, 50 ans de tubes

La maison de disque Motown, symbole de la musique noire-américaine, fête son cinquantenaire en 2009. Une année marquée par plusieurs expositions au Motown historical museum de Detroit, une série de concerts et des rééditions des plus grands succès du label, inventeur du "Motown Sound" grâce à sa pléiade d'artistes soul et rhythm and blues.

(Radio France © France Info)

"Motown a fait de moi l’homme que je suis", déclarait Barack Obama récemment. Motown, c’est le label soul qui a révélé les plus grands chanteurs afro-américains : Stevie Wonder, Marvin Gaye, Diana Ross, Smokey Robinson ou encore Michael Jackson et ses frères. La liste des artistes de cette "usine à tubes" est longue et prestigieuse.

Le 12 janvier 1959, à une époque où les artistes afro-américains restent cantonnés au jazz, le producteur musical Berry Gordy crée Motown Records pour séduire à la fois le public noir et le grand public blanc avec des chansons de soul et de rhythm and blues plus accessibles que la production de labels concurrents comme Stax. Née à Detroit, capitale de l'automobile, à laquelle elle emprunte son surnom "Motor Town", la maison de disques connait un succès si fulgurant que bientôt, la ville du Michigan est rebaptisée "Hitsville USA" (la ville des hits).

Dans sa société, Berry Gordy ne laisse rien au hasard : il s'entoure des meilleurs compositeurs et des interprètes les plus prometteurs. Il poussera même le professionalisme jusqu'à présenter sa soeur à Marvin Gaye, devenant ainsi son beau-frère... et patron. Gordy apporte surtout un soin particulier à la production, grâce au groupe de musiciens de studio The Funk Brothers qui, pendant plus de douze ans, façonnera le "son Motown" : une musique soul matinée de pop et de funk, un chant et des claquements de mains inspirés du gospel.

Résultat : une centaine de numéros 1 dans les hit-parades, parmi lesquels Sugar Pie, Honey Bunch (The Four Tops), My Girl (The Temptations), You Can't Hurry Love (Diana Ross and the Supremes), I Heard It Through The Grapevine (Marvin Gaye), Superstition (Stevie Wonder) ou ABC (The Jackson 5).

Aujourd'hui, le premier siège social de Motown Records a été transformé en musée. Les studios ont été conservés tels qu'ils étaient lors du déménagement du label à Los Angeles, en 1972. Même le distributeur de bonbons est toujours là. Et il demeure réglé sur la friandise préférée de Stevie Wonder.

Anne Jocteur Monrozier

 
Documentaire "Tracks Of My Tears, 50 ans de Motown"

 
Clip promotionnel réalisé pour les 50 ans de Motown

 
Michael Jackson and ses frères célèbrent les 25 ans de Motown en 1984