"Ma technique est classique, mon âme est bercée de musiques actuelles" : rencontre à 12 cordes entre Matthieu Chedid et Thibault Cauvin

Le guitariste Thibault Cauvin et le chanteur Matthieu Chedid - dit M - livrent un album commun intitulé "L'heure Miroir" mêlant répertoire classique et musique électronique.
Article rédigé par Yann Bertrand
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min
Pochette de l'album "Lheure miroir" de Matthieu Chedid et Thibault Cauvin, sorti le 7 juin chez Wagram (Liza Roze / Getty Images (Wagram))

Tous deux unis par l'amour de la guitare, Matthieu Chedid et Thibault Cauvin sortent "L'Heure Miroir", un album commun sorti le 7 juin dernier. Ils y reprennent des titres de -M- ou des pièces classiques, des morceaux bien connus aussi comme "La Bohême", en agrémentant le tout de quelques inédits. Une rencontre a priori improbable, mais que Thibault Cauvin avait annoncée sur franceinfo, et qui donne beaucoup de souffle à l'un comme à l'autre. 
 
De -M- à Erik Satie, de l'énergie pop à l'élégance classique, Thibault Cauvin et Matthieu Chedid ont fait front commun. Pour Matthieu Chedid, "L'Heure Miroir" est né du désir de se fondre chacun dans la virtuosité de l'autre. "C'est l'idée de parler d'autre mot que les mots de la guitare que je pourrais appeler les mots bleus, explique le chanteur. C'est une façon subtile de dire des choses c'est ça que je trouve intéressant dans l'instrumental. C'est ça que Thibaut m'amène : c'est d'aller dans des musiques sans parole, ce qui est pour moi quelque chose de très inédit. Et en même temps, ça ouvre un champ incroyable, parce que c'est le champ de l'imaginaire."

 

Sur tous les morceaux, uniquement de la guitare et cela fonctionne parfois très bien, tant les versions,  originales s'appuient déjà sur les six cordes. Thibault Cauvin, quant à lui est un virtuose du classique mais ouvert sur les autres genres. Il a déjà mêlé sa guitare à un morceau de Thylacine, le producteur de musique électronique, il y a quelques semaines.

Une expérience pleine de poésie, de rêve et d'imaginaire

"Même si ma technique est celle d'un guitariste classique, mon âme est très bercée et nourrie de musiques actuelles. Je suis très sensible à cette force d'arriver à fédérer la créativité pure, de jouer des musiques d'aujourd'hui et non pas des partitions centenaires qui est un autre bonheur", confesse le musicien. 

"Notre souhait était vraiment de repenser ces musiques. Il y a un nouveau regard, une nouvelle version très marquée."

Thibault Cauvin

à franceinfo


Pour le chanteur M, insatiable et toujours en quête d'aventure, "l'imaginaire est débridée et infinie." Il poursuit : "Il y a vraiment de quoi faire pendant mille vies. C'est ça qui est joli, c'est de faire de l'improbable des évidences. Moi j'aime bien avoir un peu le vertige. C'est vrai que c'est une remise en jeu à chaque fois."
 
Quant aux concerts prévus dans des lieux exceptionnels, comme le théâtre antique de Vaison-la-Romaine dans le Vaucluse, le théâtre de la Mer à Sète ou celui du Châtelet à Paris, ils promettent une expérience à la hauteur du disque, pleine de poésie, de rêve et d'imaginaire.

"L'heure miroir", un album co-signé Matthieu Chedid et Thibault Cauvin : reportage de Yann Bertrand

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.