Cet article date de plus de six ans.

Luthier, un métier de passion et de précision

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Suite de la série de reportages du 13h sur l'artisanat, avec un coup de projecteur sur le métier de luthier, fabricant ou réparateur d'instruments de musique. 

Le savoir-faire reste le même depuis des siècles, mais il continue de se transmettre. Du choix et du travail du bois à la finition d'un violon, le métier de luthier suit une tradition qui mélange passion du travail manuel et de la musique.
C'est celle qu'a choisi Charles-Luc Hommel, luthier à Marseille, qui traite les instruments à corde tel un chirurgien. "J'avais ouvert l'instrument parce qu'il y avait une fracture de table", précise-t-il ainsi en plein travail d'un violoncelle sur son établi.

Près de 150 ans d'expérience


Entre violons, contrebasses et autres altos, ils manipulent des instruments parfois vieux de plusieurs siècles, dont les sonorités n'ont pas été entendues depuis des décennies.
Et ce goût, Charles-Luc Hommel l'a transmis à son fils Camille. "En sortant du collège, j'allais souvent à l'atelier, puis j'ai commencé à ce moment-là à prendre plaisir à tailler des morceaux de bois", confesse-t-il. Une passion qu'il a choisie, et qui permet de continuer l'aventure d'un atelier ouvert en 1867.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.