Cinquième symphonie de Ludwig van Beethoven : quatre notes devenues mythiques

À l'occasion des 250 ans de la naissance de Ludwig van Beethoven en 2020, retour sur une œuvre incontournable du compositeur allemand, la "Cinquième symphonie".

FRANCE 2

Ce sont quatre notes incontournables. Copiées, détournées depuis plus de 200 ans, elles résument à elles seules le génie de Ludwig van Beethoven. En 1808, le compositeur allemand crée simultanément la 6e et la 5e symphonie. Cette dernière, colérique et ombrageuse, renferme le célèbre "Pom pom pom pooom". Une musique sombre comme son moral, car depuis six ans, il est affecté par la défaillance de son ouïe. Le 22 décembre 1808, à l'opéra de Vienne (Autriche), les deux symphonies marquent l'adieu au pupitre du compositeur presque sourd.

Du disco au hard rock

Près d'un siècle plus tard, l'Autrichien Gustav Mahler fait un clin d'œil à l'Allemand sur une de ses partitions. En 1940, la résistance elle aussi utilisera ces quatre notes pour défier l'ennemie et annoncer les flashs de Radio Londres. Une 5e symphonie si populaire qu'elle a été dévoyée, mais avec talent, par les arrangeurs du disco, du reggae, du jazz et même du hard rock.

Le JT
Les autres sujets du JT
À l\'occasion des 250 ans de la naissance de Ludwig van Beethoven en 2020, France 2 revient sur l\'œuvre incontournable du compositeur allemand : la 5e symphonie.
À l'occasion des 250 ans de la naissance de Ludwig van Beethoven en 2020, France 2 revient sur l'œuvre incontournable du compositeur allemand : la 5e symphonie. (FRANCE 3)