Les Vielles Charrues : au cœur de la machine du festival

La 26e édition du festival des Vieilles Charrues s’est ouverte à Carhaix (Finistère), jeudi 13 juillet.

FRANCE 3

Dès les premières notes, Manu Chao enflamme la foule des Vieilles Charrues, à Carhaix (Finistère). Hier soir, jeudi 13 juillet, 70 000 personnes sont venues danser et chanter au rythme du ska et du rock. Un show qui a nécessité un mois de travail non-stop. Il a fallu installer, les scènes, les lumières, les décors mais aussi accueillir les 6 500 bénévoles, certains viennent depuis 20 ans.

L’heure des derniers aménagements

Particularité du festival : le travail des bénévoles sert à financer des associations. Une vraie motivation pour Basile mais pas seulement. Dans les loges des artistes, c’est l’heure des derniers aménagements. Il faut satisfaire certains caprices comme celui d’un groupe sud-africain. Assurer la sécurité des artistes et du public, c’est la priorité depuis la vague d’attentats. 850 agents de surveillance, des policiers, des militaires et des caméras sont là pour ça.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le festival des Vieilles Charrues a atteint son record de fréquentation en 2016 avec 278 000 festivaliers. 
Le festival des Vieilles Charrues a atteint son record de fréquentation en 2016 avec 278 000 festivaliers.  (FRED TANNEAU / AFP)